Revue de presse: visite du président de la FIFA, Accord Slecg-Etat, Affaire Mohamed Touré…

0
3107

Durant la semaine écoulée, c’est-à-dire du 7 au 12 janvier, les journaux de la place ont ouvert leurs pages sur le passage de la mission FMI/Banque Mondiale. Mission présente à Conakry pour la deuxième revue du programme économique et financier de la Guinée dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit.

Nos confrères ont fait cas de certains procès dans nos tribunaux, de la visite des patrons du football dans notre capitale, de la signature du protocole d’accord entre les syndicalistes et le gouvernement. Les journaux n’ont pas passé sous silence non plus  l’affectation des généraux de l’armée et de la police aux  postes de d’Ambassadeur et de l’affaire du couple Mohamed Touré, leader du PDG-RDA, fils de l’ancien président feu Ahmed Sékou Touré.

Ainsi, notre confrère Le Lynx, dans sa parution du 7 janvier dernier, est revenu largement sur la visite des émissaires de FMI/Banque Mondiale dans nos murs. Pour l’hebdomadaire satirique, au cours de cette visite, le dossier de la Guinée a été approuvé. Le FMI, selon le confrère,  a tout de même émis des réserves en mettant en exergue des points de faiblesse dans la gestion financière et économique. Le Lynx conclura pour dire dans une métaphore que « …La malade Guinée peut valablement sortir de l’hôpital sous réserve de la prise régulière des médicaments ».

Le confrère a aussi fait cas du procès opposant la journaliste Moussa Yéro Bah, d’Espace Fm à Mamadou Oury Bah. Poursuivie pour diffamation, la journaliste a été condamnée au paiement d’un million d’amende et de 25 millions de francs guinéens au titre de dommages et intérêts au plaignant, Mamadou Oury Bah. Le journal conclut que Moussa Yero Bah et ses avocats prévoient d’interjeter appel dans les prochains jours.

Après ce procès, Le Lynx s’est aussi intéressé à un autre. Celui opposant Doussou Condé à l’ex-ministre de la Formation Professionnelle, Damatang Albert Camara pour « dénonciation calomnieuse ». Dans son réquisitoire, selon le journal, le procureur a demandé, pour des propos infondés, que Doussou Condé soit condamnée à deux ans de prison avec l’émission d’un mandat d’arrêt international, puisqu’elle vit aux Etats-Unis.

Quant à l’hebdomadaire Le Standard,  il est revenu sur le nouveau code civil qui autorise la polygamie. Le confrère a énuméré les différentes articulations de ce code qu’il juge innovant. Ces articulations sont entre autres, le divorce, la déchéance et le retrait partiel de l’autorité parentale. Le journal conclut que ce code civil adopté par les députés, n’a pas retenu l’attention du Chef de l’Etat qui refuse d’y apposer signature.

Par ailleurs, Le Standard s’est fait  les échos de la réaction du collectif «Libérez le couple Touré ! » qui juge injuste l’interpellation de Mohamed Touré, le fils du feu Président Ahmed Sékou Touré, accusé d’avoir séquestré et traité une fille guinéenne comme esclave dans leur domicile aux Etats-Unis. Ce sit-in de solidarité du collectif devant l’Ambassade des Etats-Unis à Conakry est perçu par le confrère comme une alerte aux autorités américaines.

Enfin, dans son éditorial, le journal Le Standard  a salué la reprise du dialogue qui, pour lui, une  reste utile à la paix et à la quiétude. Alors le confrère demande à tout le monde de s’approprier l’appel au dialogue du Président de la République. « Pour qui voudrait d’une reprise rapide du dialogue pour trouver des réponses favorables à toutes les grandes questions qui fâchent encore au sein de la République, il ne se résoudrait qu’à se joindre à ce vibrant appel… »

Le journal La Lance dans sa parution du 9 janvier, a relayé le décret présidentiel qui selon lui, a secoué la diplomatie guinéenne. Pour lui, le Président Alpha Condé a « ôté la tenue à cinq hauts gradés de l’armée de terre, de la gendarmerie et de la police pour les faire porter des costumes, en les nommant à des postes d’ambassadeurs plénipotentiaires ». Des nominations que le confrère qualifie d’étonnant et surprenant. « Des nominations qui ont surpris plus d’un observateur du fait que non seulement on entre dans la diplomatie kaki, mais les promus ne sont pas jusque-là connus dans la diplomatie guinéenne ».

Autre actualité qui a retenu l’attention de notre confrère reste la signature du protocole d’accord mettant fin à la crise qui secoue l’éducation guinéenne depuis trois mois. Le journal La Lance a traité les étapes avant la cérémonie proprement dite de signature. Ainsi, il a décrit les évènements du lundi matin quand les enseignants non informés la veille de la suspension de la grève sortis pour manifester, ont été dispersés par les forces de l’ordre. Selon le journal, pendant que le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah attendait au siège pour donner l’information, les forces de l’ordre sévissaient au point de regroupement, ce qui a failli mettre le feu aux poudres.

La visite des présidents de FIFA et de la CAF, Gianni Infantino et Ahmad Ahmad, a été relayée par La Lance qui la qualifie d’historique. « Infantino accueilli en fanfare ! Du début à la fin de l’évènement, des accueils impressionnants et chaleureux, dignes de nom, ont été réservés aux hôtes ». Le journal pense que la visite des deux patrons du ballon rond  aura beaucoup d’avantages et sera bénéfique pour le football guinéen.