Riposte au COVID-19 : Braguinée fait un don de kits d’une valeur marchande de 200 millions GNF

0
716

Une remise de matériels de protection et de denrées alimentaires destinés au corps médical chargé de la prise en charge des malades du COVID-19, mais aussi aux patients eux-mêmes, a eu lieu à la Pharmacie Centrale de Guinée ce mercredi 22 avril 2020. C’était en présence des responsables de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anss).

L’initiative est de la nouvelle société de brasserie Braguinée, en réponse à l’appel lancé par président de la République – et à sa suite le Premier ministre chef du gouvernement – à l’élan de solidarité pour faire face à la pandémie du Coronavirus qui éprouve le monde entier.

« Et pour joindre l’acte à la parole, la nouvelle brasserie, par ma voix, fait un composé de kits de lavage des mains, de gants, de cache-nez, de gels hydroalcooliques, ainsi que de nos produits, notamment l’eau minérale Assinie, les jus de fruit, les boissons gazeuses pour une valeur marchande de 200 millions de francs guinéens« , a indiqué Fulgence Silué, le Directeur Général de Braguinée.

Le don est réparti entre le corps médical qui se trouve en première ligne de ce combat que mène désormais la Braguinée contre le COVID-19. A ce corps professionnel, s’ajoutent les concitoyens qui, malheureusement, ont contracté cette maladie ; une façon pour les généreux donateurs de leur apporter leur soutien.

En réponse, M. Bouna Yattassaye, le Directeur Général Adjoint de l’Anss, après avoir remercié la structure donatrice pour son geste, a déclaré que le don vient à point nommé.

« On ne peut que dire merci à Braguinée et aux autres partenaires qui se sont manifestés et qui continuent à se manifester. Et à cete occasion, nous invitons encore une fois au respect des mesures barrières et sanitaires« .

La remise de ce don a été la première étape d’une série d’actions que la Braguinée a initiées. Puisque ces activités se sont poursuivies au niveau des quartiers, notamment chez les partenaires de la société composés entre autres de tenanciers des mini-tables et de grossistes à Dixinn et à Lambanyi.

C’est le centre d’orphelinat Le Bon Samaritain qui a été la dernière étape où les penssionnaires des lieux ont eu droit à la même nature du don.