Riposte au Covid-19 : SOS villages d’enfants Guinée au secours de ses  partenaires de Labé

0
769

SOS Villages d’enfants via le PACOPE (programme d’accompagnement des communautés pour la protection de l’enfant) qui coordonne ses activités à Labé, a procédé jeudi 4 juin à la remise d’une importante quantité de vivres et de non-vivres (kits de lavage des mains, du savon, matériel de sonorisation) à ses partenaires locaux. Il s’agit notamment du CLEF (conseil local enfant, famille), des associations villageoises d’épargne et de crédit(AVEC), de l’activité génératrice de revenue/groupe (AGR) et certaines familles vulnérables. Ce geste de SOS Villages d’enfants de Labé s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne de soutien initiée en faveur de l’ensemble de ses partenaires locaux pendant cette période de crise sanitaire mondiale due au Coronavirus.

C’est le siège local du PACOPE de Labé, sis à N’Diolou, dans la commune urbaine de Labé qui a servi cadre à cette cérémonie de remise. Sur les motivations de ce geste, Alseny Bah, le coordinateur du PACOPE de Labé explique : « depuis l’apparition de cette pandémie de la Covid-19, SOS villages d’enfants en général a pris des dispositions à travers ses programmes d’intervention au niveau des sites de Labé, Kankan, N’Zérékoré et Conakry pour mettre en place un ensemble de dispositions pour essayer de renforcer la protection au niveau des enfants en particulier et des familles et communautés bénéficiaires des programmes. C’est dans ce cadre qu’un plan d’action de riposte a été élaboré sur une période de trois mois. Ce plan d’action de riposte consiste à remettre du matériel de protection aux familles et communautés bénéficiaires de la zone d’intervention du programme au niveau de Labé.
Nous intervenons essentiellement dans deux communautés. C’est la commune urbaine de Labé et la
commune rurale de Garambé. C’est un plan d’action de riposte qui est composé de deux
phases. La phase une a consisté à remettre aux 219 familles bénéficiaires du programme des kits
d’hygiène. Chaque famille a eu un kit et 20 morceaux de savons. Préalablement, il y a eu des sensibilisations par rapport au respect des mesures barrières. Par exemple le lavage des mains, la distanciation physique et le signalement de tout cas suspect arrivé au niveau des localités et
communautés respectives.

Pour la deuxième phase via aussi les structures à base communautaire et qui ont aussi pour mission de protéger les enfants au niveau de leurs communautés respectives, il s’agit du CLEF (conseil local enfant, famille) … Dans ce cadre-là, nous collaborons avec 14 structures et ce sont ces structures qui ont bénéficié de ces kits d’hygiène. Parce que ce sont elles qui organisent des réunions restreintes en cette période de Covid-19. Les réunions sont limitées aux 5 membres du bureau ou des comités de gestion villageois d’épargne et de crédit. Mais qu’à cela ne tienne, nous avons jugé utile et pertinent de mettre à la disposition de ces structures des kits d’hygiène. A ce niveau aussi, nous avons aussi remis un kit et puis une dizaine de morceaux de savons pour que les membres qui participent à leurs rencontres restreintes puissent systématiquement se laver les mains et porter les cache-nez. » précise-t-il.

Parlant de la composition du don, monsieur Alseny Bah précise : « ce don est composé de 60
kits d’hygiène pour les structures et 219 kits pour les familles bénéficiaires. Au niveau de ces familles vulnérables qui ont bénéficié de kits alimentaires, il y a 8 sacs de riz et chaque famille a aussi
eu un bidon de 5 litres d’huile. Pour renforcer leur capacité de prise en charge des besoins
alimentaires de leurs enfants. Il y a aussi 14 mégaphones que nous avons donnés aux CLEFS avec
pour mission d’intensifier la sensibilisation au niveau des différents secteurs et quartiers
sur le respect des mesures barrières. Ils ont donc la responsabilité de démultiplier ces messages clés au niveau de leurs familles et de leurs communautés.
»

Par ailleurs, les différents bénéficiaires ont tenu à travers leurs porte-paroles respectifs à vivement remercier le donateur pour son geste.

Enfin le Coordinateur du PACOPE de Labé a prodigué à l’intention des heureux bénéficiaires quelques conseils relatifs à la pandémie de Covid-19 et la nécessité de s’en préserver au niveau de leurs communautés. « Ce que je puis dire à nos partenaires, c’est de ne pas prendre à la légère cette
pandémie. Parce que c’est une pandémie qui n’épargne aucun pays, aucune localité, aucune famille,
aucun enfant, tout le monde est exposé aux risques de contagion. Donc, s’ils ne respectent pas les mesures barrières, ils risquent d’amener cela dans leurs familles soit consciemment ou inconsciemment. Donc, le matériel qui a été mis à leur disposition est à utiliser à très bon escient », a-t-il lancé.

Faut-il souligner que le Programme d’Accompagnement des communautés pour la protection de l’enfant est mis en œuvre en Guinée grâce au soutien financier du Ministère des Affaires Etrangères du Luxembourg et l’accompagnement de SOS Villages d’Enfants Monde du Luxembourg.