Route Coyah-Mamou-Dabola : les précisions importantes du ministre des TP

septembre 13, 2018 12:48
0

Entouré par les ministres de l’Economie et des Finances, Mamady Camara et celui de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité est revenu sur l’accord de financement de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola ainsi que les voiries urbaines, a-t-on constaté au département du ministère de l’Economie et des Finances.

D’entrée de jeu, Moustapha Naité a annoncé que la durée des travaux est de 36 mois. Il s’agit de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola longue de 370 kilomètres et les voiries urbaines de Conakry pour 66 kilomètres. « Il y aura l’agrandissement de deux fois deux voies du carrefour Belle-vue jusqu’au pont 8 novembre. A cela s’ajoutent deux échangeurs : l’un au kilomètre 36 et l’autre à Kagbelen. Tout cela pour fluidifier la circulation routière à Conakry. Nous avons déjà identifié certains axes et il reste encore d’autres…», a-t-il rappelé.

S’exprimant sur le tronçon Coyah-Mamou-Dabola, le ministre Naité a indiqué qu’il y aura sept mètres de largeur et 1,5 mètres d’accotement de part et d’autre de la route. « Nous allons procéder à l’élimination de beaucoup de courbes notamment entre Mamou-Kindia ainsi que des ouvrages de franchissement. Mais ce qui est intéressant, c’est que le port ce Conakry sera le port naturel de Bamako. C’est pourquoi d’ailleurs, l’accent a été mis sur la route nationale numéro un afin que nous puissions joindre rapidement  Kourémalé. Tenez-vous bien que le port de Conakry est en compétition avec les ports de Dakar et d’Abidjan. Mais il se trouve qu’il y a une différence de 300 kilomètres. Economiquement, les retombées de cette route nationale seront énormes pour la Guinée. Parce que c’est tout le Sahel qui sera désenclavé tout en réussissant d’agrandir notre port pour que les bateaux de grandes capacités puissent y accoster », a-t-il fait savoir.