Route de Donka : La fin des travaux prévue entre février et avril 2021

0
430

Une mission du ministère des Travaux publics s’est rendue sur le terrain ce 11 novembre 2020 afin de constater le niveau d’évolution des travaux sur la route de Donka du pont 8 novembre au carrefour de Belvédère. Après les grandes pluies, les travaux ont repris avec une nouvelle cadence afin qu’ils soient achevés d’ici au mois de février ou plus tard au mois d’avril.

Cet axe, long de 3,7 km précisément, est une route de 2×2 voies en sa grande partie (Belvédère-Centre islamique de Donka). A cause du rétrécissement de la route, la mission de contrôle EGIS International, en plein accord avec l’Administration et le contrôle des grands projets (ACGP) et le département des Travaux publics, ont décidé de faire du reste du trajet en trois voies simples.

« Ce projet est composé de deux parties à savoir du pont 8 novembre jusqu’au centre islamique de Donka où, pour des problèmes d’emprises, on fait un enlisement à 3 voies. Et depuis le centre islamique jusqu’à la fin du projet (Belvédère), on passe à 2X2 voies avec un terre-plein central », a expliqué le chef de la mission de contrôle EGIS International, précisant que le projet a été dimensionné pour une durée de 15 ans, avec des poids lourds et des surcharges de Conakry.

Selon le directeur du projet, Xu Jing, le temps perdu à cause de la pandémie de Covid-19, des lignes de la SEG, d’EDG et de la fibre optique : « Dans l’ensemble, on peut dire que pour le projet de Donka, comme vous l’avez constaté les ouvrages hydrauliques sont presque mis du côté droit. Je peux dire que nous sommes engagés à accélérer les travaux en vue de rattraper le temps perdu pour satisfaire les populations guinéennes. »

Quant à Ibrahima Barry, Directeur national adjoint des voiries urbaines, il a rappelé le contexte dans lequel se situe ce projet : « Le projet sur lequel nous sommes aujourd’hui est une partie du projet de construction et de réhabilitation de la voirie urbaine de Conakry qui comprend le bitumage de 70 km de routes et la construction de deux (2) échangeurs aux carrefours de Kagbélén et du Km 36. […] Depuis la reprise des travaux au mois d’octobre, on peut dire que nous sommes satisfaits de la cadence d’exécution des travaux. »

Il faut rappeler que ce projet de reconstruction et de la réhabilitation de la voirie urbaine de Conakry est géré par la société CBITEC dans le cadre de l’accord-cadre entre la Guinée et la Chine.