Route Kagbelen-Dubréka : un accident fait deux morts et cinq blessés

janvier 4, 2019 5:07

Il était environ deux heures ce matin, quand les riverains du pont de Kaléma, ont été réveillés en sursaut par un bruit assourdissant. Deux véhicules venaient de se télescoper en plein milieu de cet ouvrage, situé au PK6 de Kagbelen, en direction de Dubréka. Il s’agit d’un minibus communément appelé Bamban et un Toyota land cruiser. Sur place, les secours ont extrait deux corps du 4×4 (le conducteur et son passager, assis à l’avant). A bord du minibus, on a relevé cinq blessés dont deux, dans un état jugé grave. Le chauffeur a été évacué à Conakry, pendant que les autres sont en soins intensifs à Dubréka.

Cet accident a fortement perturbé la circulation sur cette nationale n°3, que l’on sait très sollicitée par les usagers. Les gros camions de transport d’agrégats pour les chantiers de Conakry y sont très fréquents ainsi que ceux qui convoient des matériaux divers à destination des zones minières et industrielles de Boffa, Boké et Dubréka.

Un énorme embouteillage de plusieurs kilomètres s’est rapidement formé. Les véhicules accidentés étant dans leur position initiale depuis la nuit, le passage sur le pont était fermé. Il fallait trouver une solution. Les services de sécurité se sont déployés à cette fin. Un camion a été réquisitionné pour servir de grue, pendant que des éléments de la CMIS, appelés en renfort, se déployaient pour contenir les centaines de curieux qui ont rallié les lieux. Une fois la chaussée dégagée, la circulation a été rétablie. La déviation aménagée à ce niveau depuis la réfection du pont, il y a bientôt trois ans de cela, a été affectée aux usagers en partance pour Dubréka.

Le commissaire spécial de la sécurité routière de Dubréka, Faya Honoré, que nous avons trouvé sur les lieux en compagnie du commissaire divisionnaire Cheick Tidiane Camara, commissaire central, nous rapporte que la land cruiser RC 2220 AN qui roulait vers Dubréka, appartient au chef du quartier Kagbelen village, alors que le minibus RC 2701 S dont le propriétaire n’était pas encore identifié, venait des confins de Boffa, avec du poisson à bord.

Pour le commissaire Honoré, ce pont où s’est produit cet accident est très dangereux. Un affaissement de la chaussée sur le côté droit, dans le sens Dubréka-Kagbelen  conduit les chauffeurs à se rabattre sur leur gauche. Ce qui demeure un grave danger pendant les croisements, très fréquents en ces lieux. Votre quotidien électronique Guineenews. org en avait fait cas.

En attendant les conclusions du service constat, les positions apparentes des véhicules donnent à croire que le minibus se serait déporté sur la gauche avant la collision. De même, l’excès de vitesse des deux véhicules n’est pas à exclure. Les dégâts matériels enregistrés en font foi. On peut même ajouter que l’heure approximative de l’accident, (deux heures du matin), se prête bien pour rouler à vive allure . A ces heures très avancées de la nuit, les conducteurs s’estiment être seuls sur la route et à l’abri de tout danger ou de toute mauvaise surprise. Nous y reviendrons.