RPG: Les ultras lancent une chasse aux sorcières

0
915

Avec le report sine die du double scrutin et la démission de  Yéro Baldé, une des éminences grises du parti, de son poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la fébrilité gagne au sein du RPG. Du coup, pour éviter qu’un climat de lassitude ne s’installe au sein de la majorité présidentielle, les ultras du parti au pouvoir ont de plus en plus recours à des discours musclés, avec la prévalence d’arguments staliniens.

Ces porte-flingues du président Alpha Condé entendent ainsi entreprendre une chasse aux sorcières  visant à purger les rangs de la majorité présidentielle. Une mouvance qui se confond dorénavant à l’administration publique.

Après donc les attaques ad personam du Dr Sékou Condé à l’endroit de Yéro Baldé, que le secrétaire permanent du parti a qualifié littéralement de « traitre », une façon de le jeter en pâture aux militants, ce fut le tour de Bantama Sow de reprendre la main ce samedi, lors de l’assemblée générale du RPG, pour faire son show.

Dans sa sortie où le cœur  semble l’emporter sur la raison, il a dénoncé la présence  d’une ‘’5ème colonne au sein du parti’’.

Arguant ‘’qu’il  y a des complots au sein du parti. Une  5ème  colonne dont les membres  assistent aux réunions du Bureau politique national (Bpn) et aux assemblées générales, faisant croire qu’ils sont sympathisants du Rpg Arc-en-ciel et du professeur Alpha Condé. Des gens qui assistent aussi aux Conseils des ministres en faisant croire qu’ils sont acquis aux idéaux du président. Mais en réalité ce serait tout autre’’, a-t-il déblatéré.

Ces faucons qui rivalisent de hargne, encouragent le président Alpha Condé à tenir vaille que vaille les législatives et le référendum, sans l’opposition.

Leur seule préoccupation étant de ne pas perdre les bienfaits de l’Etat-providence. Leur furie pourrait faire tomber des têtes vu l’emprise qu’ils semblent avoir sur le président. C’est tout simplement le printemps des délateurs qui commence.

Mais les Guinéens n’étant  pas dupes, de plus en plus de voix s’élèvent au sein de l’opinion contre  le projet de présidence à vie. Comme pour dire qu’il est temps de mettre un terme à cette politique au fil de l’eau.

Les complots sous Sékou Touré, on en a connu, avec leurs lots de procès de Moscou. Et cela n’a contribué qu’à enfoncer le pays dans l’abîme. Vouloir remettre ça, c’est simplement hallucinant.