Rumeur sur le retrait des billets de 10 000 GNF : La BCRG rassure les citoyens

0
407

Une rumeur sur le retrait des billets de 10 mille GNF affole les citoyens actuellement. Face à cette situation, le Directeur général de l’Exploitation de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), Ibrahima Kalil Magassouba, a apporté des précisions ce 6 janvier 2020, avant de rassurer les citoyens.

« La Banque centrale, conformément à ses missions régaliennes, est responsable de l’assainissement de la circulation fiduciaire sur toute l’étendue du territoire national. C’est-à-dire que les billets de pièces de monnaie qui sont émis circulent dans le public pendant un certain temps. Après un certain nombre d’années, les billets subissent de l’usure et des faits de l’usure donc, les billets doivent être retirés de la circulation périodiquement. Également il y a d’autres contraintes liées à l’adaptation permanente des éléments de sécurité qui sont contenus dans nos billets de banque surtout les grosses coupures. Il y a des coupures qui sont la plupart de temps imitées par led faussaires. Donc la Banque centrale de Guinée, à l’instar de toutes les autres Banques centrales du monde, procède périodiquement à une adaptation des éléments de sécurité au meilleur standard qui est dans le monde», a d’abord expliqué Ibrahima Kalil Magassouba, avant de rappeler le contexte dans lequel les billets de 2007, 2008 et 2012 ont été retirés de la circulation au profit d’autres.

« Les nouvelles coupures [de 10 000] plus sécurisées ont été fabriquées et émises en circulation en 2012. C’est cette série qui va être retirée de la circulation maintenant, qui a été remplacée par une nouvelle série de 2018 plus sécurisée et le design a été repris. Donc nous avons entamé ce processus de redimensionnement de toute la gamme de billets. Les billets de 2012 qui avaient été introduits vont être retirés, parce que nous avons conçu et mis en circulation des nouveaux billets en 2018. Je précise qu’à date, aucune décision de retrait de la série 2012 n’a été prise par la BCRG. Donc les billets de 10 mille de la série 2012 et 2018 ont tous les deux cours légal et pouvoir libératoire », a rassuré le Directeur général de l’Exploitation de la BCRG.