Rumeurs de crise au sein de l’UFR : les éclaircissements d’Aïssata Daffé

0
1174

Depuis quelque temps, des rumeurs persistantes font état d’une scission au sein de l’Union des Forces Républicaines (UFR), le parti l’ancien Premier ministre Sidya Touré. Des rumeurs qui ont été alimentées par un Tweet du président de l’UFR dénonçant des tentatives visant à débaucher des cadres de son parti.

Personnellement citée parmi les personnes favorables au projet de 3ème mandat pour le Pr Alpha Condé, la députée Aïssata Daffé, présidente des femmes de l’UFR a cru devoir réagir chez nos confrères de radio Espace.

« J’ai demandé moi-même à réagir parce que j’ai entendu mon nom ce matin et je vous dirais que je veux qu’on enlève mon nom dans cette histoire. Je ne suis pas concernée par cette question. Je n’ai pas été touchée par qui que ce soit pour essayer de me débaucher de l’UFR. Cela fait 19 ans que je suis avec le président Sidya Touré, depuis 19 ans je me bats dans ce parti. J’étais dans une société privée où j’ai risqué tout, mais je n’ai jamais changé d’avis. Vous me voyez sur le terrain. Je viens de l’intérieur du pays où j’étais en mission du forum des femmes parlementaires. Cela ne m’a pas empêchée et partout où je suis passée, j’ai rencontré les responsables du parti. Je dis que moi Daffé, personne n’a tenté de me débaucher de l’UFR…», a répondu Mme Daffé quant à la question portant sur des tentatives du pouvoir en place de débaucher des cadres de l’UFR.

Autre rumeur à laquelle la présidente des femmes de l’UFR a apporté des éclaircissements, c’est celle portant sur une proposition qui lui aurait été faite d’accepter de prendre part au gouvernement. «Même si je dois être ministre, je suis d’une entité. Je n’ai pas été approchée personnellement. Et quiconque veut m’approcher passe par mon parti. Ça c’est depuis le gouvernement de Kassory. Je n’étais même pas à Conakry, j’étais en session ordinaire à Abuja. C’est de là-bas que des gens m’ont appelé pour m’informer qu’on doit me proposer pour faire partie du gouvernement. Et moi je suis dans un parti que je respecte », a-t-elle précisé.

S’agissant des rumeurs faisant état de crise au sein de l’UFR, sa réponse n’a pas tardé de venir : «Tous les gens que vous citez, Dr Deen, Honorable Goyo Zoumanigui, sont des gens qui participent à toutes les réunions et à toutes les activités du parti. Ils sont avec nous, on travaille ensemble. Pour l’instant, nous n’avons aucune preuve que des gens sont débauchés

Sur la question d’un éventuel troisième mandat, Mme Daffé a réitéré la position de son parti, celle du respect de la Constitution qui limite le mandat présidentiel à deux.