Rupture, touche Kassory, ministres sans voiture de commandement, les coulisses du 1er Conseil interministériel

juin 6, 2018 12:31
0

Selon toute vraisemblance, les Conseils interministériels ne devraient dorénavant pas excéder trois heures de temps. En tout cas, c’est la confidence faite à Guinéenews ce mardi 5 juin par un proche collaborateur du nouveau locataire de la Primature. Une nouvelle qui sonne comme un soulagement, apprend-on, pour les ministres ‘’rescapés’’, pardon, reconduits du gouvernement Youla.

Le glas des interminables conseils interministériels ou Conseil papier-longueur des mardis à la Primature a-t-il sonné ?

Cette décision si elle arrivait à se concrétiser, va sans doute constituer l’une des premières démarcations du gouvernement Kassory de celui de son prédécesseur Mamadi Youla. Jusque dans un passé récent, le conseil interministériel qui commençait à 10 heures, ne s’achevait parfois qu’à 16 heures. Soit 6 heures d’horloge. Au point qu’il était devenu aux yeux de plusieurs ministres du gouvernement défunt, un exercice des plus fastidieux parce qu’exténuant et insipide.

Rupture totale !

En tout cas, pour ce premier conseil interministériel du mardi 5 juin 2018, le nouveau Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana n’a marqué au compteur que seulement 2 heures d’horloge. L’effet Ramadan ? Peut-être ! Mais Quant à notre source, elle est droite dans ses bottes et soutient dur comme fer que cette tradition sera perpétuée et respectée au pied de la lettre sauf en cas de force majeure.

Méconnaissance du salut républicain par des ministres bleus  et le courroux d’un officier  

Il est 9h 30. Les tout premiers ministres commencent à arpenter les perrons du Petit palais, siège de la Primature. Le dispositif de la garde républicaine n’étant pas au rendez-vous, une unité de la gendarmerie nationale prend place pour le salut républicain.

 

A l’entrée de la Primature, un officier accueille les différents membres du gouvernement, tout fringants, qui y débarquaient au pas de charge .

 

 

 

«Certains ministres ne comprennent pas le sens du salut républicain. Il y en a parmi eux qui pensent qu’on leur demande de l’argent. Ceux qui le savent, s’arrêtent et attendent qu’on descende la garde », se lâche l’officier.

 

 

Les nouveaux ministres qui attendent encore leurs voitures de commandement

Pour un premier Conseil interministériel, les nouveaux ministres ont, pour la plus part, rallié la Primature à bord de leurs véhicules personnels. Comme pour dire que le protocole d’installation est toujours en cours.

Bangaly Steve Toure