Saikou Yaya Barry de l’UFR révèle : « Ce qui s’est passé à la présidentielle de 2010… »

mars 24, 2019 11:19

L’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a connu une forte mobilisation des militants, ce samedi 23 mars au siège national du parti à Conakry. Présidée par le député Saikou Yaya Barry, Secrétaire exécutif dudit parti, la rencontre a essentiellement porté sur la rencontre entre les acteurs politiques et la Commission Electorale nationale Indépendante (CENI ainsi que des élections qui pointent à l’horizon.

 Revenant sur la rencontre avec la CENI, le Secrétaire exécutif de l’UFR a rappelé une des recommandations de Sidya Touré, notamment la moralisation des activités de la CENI pour éviter ce qui est arrivé en 2010.

 « Le président de l’UFR, Sidya Touré a rappelé ce qui est arrivé à l’UFR  en 2010. Tout le monde sait que nous étions deuxièmes lors de l’élection de 2010. Tout le monde sait que nous avons été volés. Ils nous ont retiré nos voix entre la CENI et chez le président Sékouba Konaté. Le président de la CENI a disparu entre la CENI et le palais du peuple. Il a été convoqué par le président de la transition à l’époque à la présidence. Ce qui ne se doit pas. Il est allé là où il ne devait pas se rendre. Parce que lui et les autres membres de la CENI étaient programmés au palais du peuple. Et les autres l’attendaient au Palais du peuple pour annoncer les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Le président Sidya Touré a pris son téléphone quand il a appris que le président de la CENI était chez le président de la transition, le Général Sékouba Konaté. Il l’a appelé et lui a demandé ce qu’il faisait là-bas. Ben Sékou Sylla, président de la CENI à l’époque, avait dit, président, j’ai été convoqué par le président de la Konaté, mais ils sont en train de changer les résultats ici. En réalité c’est ce qui s’est passé en 2010, ils ont changé les résultats chez Sékouba Konaté et ils sont venus donner des résultats farfelus au palais du peuple », a révélé Saikou Yaya Barry

 Pour ce qui minimise la force de l’UFR sur l’échiquier politique, le député l’UFR répond : « Quand les gens continuent à dire que nous sommes troisième force politique, ils oublient ce qui s’est passé ou ils refusent de le reconnaitre ».

 Selon lui, Sidya Touré à rappeler ce cas, parce que c’est ce qui a décrédibilisé la CENI à l’époque. « Le président de l’UFR a demandé à ce que les membres de la CENI travaillent pour la Guinée et non pour un homme. Il a demandé à ce que les membres de la CENI soient des patriotes qui pensent à la Guinée et non à une personne, qu’ils fassent le travail que le peuple de Guinée leur a confié à travers la bonne organisation des élections pour éviter les contestations ».

 Pour éviter à l’UFR l’exemple malheureux de 2010, le député Saikou Yaya Barry invite les responsables et militants de l’UFR de se mobiliser pour empêcher que de tels actes se répètent en Guinée à l’occasion des prochaines échéances électorales.