Saïkou Yaya de l’UFR : « Durant ces 9 ans, nous n’avons vécu que de rêves et de grandes annonces»

mars 16, 2019 6:17

A l’image des autres grandes formations politiques du pays, l’Union des forces républicaines a tenu sa traditionnelle assemblée générale hebdomadaire à son siège national ce samedi 16 mars. Au  menu de la rencontre, figurait en bonne place l’affaire Kaporo-rails et Kipé 2 où l’Etat a récemment procédé au déguerpissement des habitants.

Une action qui alimente abondamment tous les débats à Conakry. A l’UFR, les cris du cœur exprimé par ces déguerpis, est l’expression de l’échec du président Alpha Condé qui dirige la Guinée depuis 9 ans et qui n’a jamais pu inverser la donne.

« En réalité, rien n’a changé dans nos conditions de vie. Nous n’avons vécu que de rêves et de grandes annonces. Mais en réalité, sur la vie de chaque Guinéen, on ne sent pas un changement, non seulement dans l’emploi, mais aussi dans l’électrification de nos villes », a dénoncé Saïkou, Secrétaire exécutif de l’Ufr.

Pour justifier ce constat, Saïkou Yaya Barry déclare: « imaginez-vous, aujourd’hui 85% des villages ivoiriens sont électrifiés 24H/24. Mais nous, nous sommes incapables de donner de l’électricité à notre pays et même à la capitale. Alors, nous estimons que les Guinéens doivent se réveiller et comprendre que quelqu’un qui n’a même pas pu construire une concession pour lui-même pour sa retraite, est en train de nous détruire », a-t-il alerté.

« En Afrique subsaharienne, nous sommes le premier pays où les jeunes meurent par milliers sur la Méditerranée en tentant de rallier l’Occident. Ils sont 13 mille guinéens candidats à la migration. Nous venons loin devant le Mali, un pays en guerre. C’est parce qu’il n’y a plus d’espoir ».