Santé : Alpha Condé sur les chantiers de l’hôpital Donka et de l’UGAN

avril 26, 2018 11:23
0

Le président Alpha Condé a fait un tour ce mercredi 25 avril à l’hôpital national Donka et l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a rapporté la télévision nationale. Objectif, s’enquérir du niveau d’avancement des travaux de rénovation et d’extension de l’hôpital et ceux de l’Université Abdel Gamal Nasser de Conakry.

Cette visite du président de la République a commencé par l’UGAN (université Gamal Abdel Nasser) de Conakry où il a indiqué que son ambition est de mettre les étudiants dans des universités publiques modernes et dans des meilleures conditions : « Nous disons aux étudiants que nous allons tout faire pour les mettre dans de meilleures conditions. Déjà, il y a ces nouveaux bâtiments. Les amis égyptiens vont nous accompagner pour rénover les anciens bâtiments et surtout les doter des infrastructures modernes pour qu’ils puissent faire des vidéos-conférences. Ensuite, nous allons, dans le programme avec la Chine, construire les universités de Sonfonia,  de Labé, de Kankan et de N’zérékoré.  Ce qui va être dans la première phase c’est l’université de Sonfonia. L’année prochaine, ce sera les trois autres. Nous voulons vraiment mettre les étudiants des universités publiques dans des meilleures conditions pour que ces universités publiques puissent accueillir l’essentiel des étudiants mais surtout dans les matières scientifiques. »

Après Gamal, le chef de l’Etat s’est rendu à l’hôpital national Donka. Là aussi, il a fait savoir qu’il était nécessaire de rénover les bâtiments vieillissants du CHU avant de les doter des équipements modernes : « La première des choses, c’est la rénovation des anciens bâtiments. Vous avez vu l’ancien bâtiment, il était très vieux. Il y avait des rats, des souris, etc. On a pu rénover cet ancien bâtiment, mais le plus important, c’est qu’il fallait mettre les câbles, les installations pour pouvoir mettre VSAT dans ce bâtiment. »

Le VSAT va permettre non aux étudiants en Médecine de suivre des opérations chirurgicales qui se feront dans le bloc opératoire à partir de leurs salles de classe, mais aussi aux chirurgiens de se faire épauler en direct par d’autres médecins plus qualifiés.

« VSAT veut dire que les malades peuvent suivre la télévision nationale et même internationale. Ensuite, surtout, désormais les étudiants n’ont plus besoin de venir à l’hôpital, à côté du chirurgien. Ils peuvent être en classe et suivre comment le médecin opère. Ensuite, si le chirurgien est bloqué, par exemple il ne sait pas comment faire, alors il peut appeler un collègue qui se trouve à Paris ou ailleurs qui va lui dire comment faire. Donc celui-là va le guider. Donc c’est pourquoi on a installé le VSAT », a expliqué le président Alpha Condé, avant d’ajouter que cela fera de l’hôpital Donka le plus moderne de la sous-région : « Notre bloc opératoire va être le plus moderne de la sous-région. Aujourd’hui, pour certaines opérations, ce sont les gens qui viendront dans notre pays. Ce n’est plus nous qui nous rendrons à Abidjan ou à Dakar. Donc, comme la rénovation vient après les autres, il faut qu’on essaie d’utiliser toutes les technologies les plus avancées dans le monde pour les mettre ici. »