Santé communautaire : La GIZ sur le Projet Santé Région Mamou

mai 27, 2018 12:18
0

Tenu ce samedi 26 mai 2018 du séminaire d’information et de sensibilisation sur la redevabilité pour la santé communautaire dans la région de Mamou. L’initiative est de la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit – l’agence de coopération internationale allemande pour le développement). La rencontre a mobilisé dans la salle polyvalente de la maison des jeunes de Mamou les représentants des collectivités locales de la région, les responsables sanitaires et les acteurs de la société civile.

Le chef de cabinet représentant le gouverneur au lancement du séminaire est revenu sur les motifs du projet Santé Région Mamou. « Après la crise de la maladie à virus Ebola, le système de santé s’est affaibli et nécessite un renforcement des structures déconcentrées et de soins primaires pour rétablir la confiance entre les usagers et les prestataires. La Guinée a obtenu un don de l’Association Internationale pour le Développement (AID/Banque Mondiale) pour la mise en œuvre d’un projet d’appui post-Ebola à Mamou. Ce projet dénommé « Projet Santé Région Mamou (PSRM) » vise à fournir des intrants indispensables pour soutenir les services de santé maternelle et infantile essentiels au niveau primaire dans la région de Mamou », a indiqué Samba Héri Camara.

Dr Facinet Yattara, le directeur national de la santé communautaire a dégagé un aperçu sur le projet : « La santé communautaire dans sa forme actuelle qui représente une priorité du gouvernement à travers le ministère de la santé est en train de se construire sur les bases de ce qu’on avait développé de manière très ordonnée et très organisée et qui avait donné les résultats. Mamou a eu le privilège d’avoir été la toute première zone d’expérimentation de l’approche des soins de santé primaire avec la mise en place du projet AMIS (projet d‘assistance maternel et infantile de la santé. On cherche à mieux structurer la santé communautaire ceci grâce à la promulgation du code des collectivités qui consacre le transfert de 14 compétences aux collectivités parmi lesquelles se trouvent des compétences sur la santé. Mamou va montrer que cela est possible. »

Au cours de cette rencontre sur la redevabilité pour la santé communautaire, les participants à travers les communications ont saisi la loi sur la décentralisation et la nouvelle politique de la santé communautaire qui vise à la responsabilisation des collectivités locales qui auront une part active dans la résolution des problèmes de santé des communautés  et la mise en place d’une fonction publique locale dans un temps proche.

Le projet Santé Région Mamou couvre toutes les trois préfectures et les 41 centres de santé.