Santé : Dr Edouard Nyankoye promet de revenir sur la tarification dans les hôpitaux

0
1244

Pour réduire les difficultés des patients suite aux prix fantaisistes des médecins dans les structures sanitaires, l’Etat a fixé, il y a quelques années, des tarifs pour les consultations et les hospitalisations. Mais le mécanisme n’a pu longtemps prospéré.

Récemment, une députée à l’Assemblée nationale, a dit au ministre de la santé qu’à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé, pour une réanimation, il faut 1 million GNF chaque jour. Ce qui, selon elle, est excessivement cher pour le Guinéen moyen.

Le ministre de la Santé, Dr Edouard Nyankoye Lamah, a d’abord fait savoir à la députée que la tarification dépend de la maladie et de l’équipement à utiliser : « La tarification est fixée en fonction de la maladie et de l’équipement, parce que toutes les réanimations ne sont pas les mêmes. Il y a la réa cardiaque, il y a la réa cérébrale, la réa pulmonaire,  réa de l’appareil uro-génital, etc. »

Néanmoins, le ministre a donné l’assurance de revenir sur le système de tarification fixe : « Je vais vous dire, soyez-en rassurés, nous allons revenir très bientôt sur la tarification, parce que, grosso modo, il n’y a pas de tarifs. A l’hôpital Donka par exemple où j’ai fait 33 ans et pendant 15 ou 16 ans DGA, c’est nous qui avons initié l’utilisation avec les tarifs, mais à un moment donné, tout le monde a laissé tomber ces tarifs. Et chacun fixe ses tarifs en fonction de ce qu’il veut et au vu du client. Donc nous allons revenir là-dessus. »

Ces nouvelles tarifications vont aussi être imposées aux structures. « Quiconque ne respecte pas le tarif de l’Etat, va partir. Et ce n’est pas simplement partir, il devra payer ce qu’il faut payer quand on faillit », a-t-il précisé.