Santé: Lancement ce jeudi d’une campagne de vaccination contre le Tétanos Maternel et Néonatal

0
342

La Guinée est l’un des trois pays de l’Afrique de l’Ouest où le Tétanos Maternel et Néonatal (TMN) n’a pu être encore éliminé. C’est dans l’optique justement de l’éliminer sinon de le prévenir que le ministère de la Santé à travers le Programme Elargi de Vaccination (PEV) appuyé par des partenaires tel que l’Unicef, organise du 05 au 10 mars 2020 une campagne de vaccination contre le TMN.

Pour ce deuxième tour, 23 districts sanitaires du pays sont concernés et ce sont les femmes âgées de 15 à 49 qui sont ciblés.  Cette année, c’est le district sanitaire de Kaloum qui a servi de cadre au lancement ce mercredi 04 mars de ladite campagne en présence du Représentant de l’OMS, des cadres du département de la santé, du Gouvernorat, de la Mairie et des représentants de l’Unicef.

L’objectif est de touché cette année, 1 million 715 mille 451 jeunes filles et femmes âgées de 15 à 49 ans.

Ouvrant le bal des discours, la Maire de Kaloum Hadja Aminata Touré a d’abord souhaité la bienvenue à ses hôtes et promis de suivre de près le déroulement de cette vaccination.

Représentant le ministre de la Santé à la cérémonie de lancement de cette vaccination, le secrétaire général du département Dr Sékou Condé a déclaré que le gouvernement a mis en place une stratégie pour atteindre plus de personnes cibles.

« Selon l’enquête démographique de santé réalisée en Guinée en 2018, seulement 59 % des femmes ciblées avaient bénéficié des injections suffisantes pour se protéger contre le Tétanos. Ceci a pour conséquences l’augmentation du nombre de tétanos néonatal. »

Face à cette situation le gouvernement a lancé un plan d’élimination du Tétanos dans le pays, s’étendant sur la période 2019-2021. Nous lançons cette campagne aujourd’hui à Kaloum avec l’objectif de toucher au moins 95  % de femmes cibles dans les districts concernés. Pour ce faire, la stratégie utilisée va consister en la vaccination des points fixes choisis de commun accord avec les agents de santé, les autorités sanitaires et communautés à la base», dira en substance Dr Condé tout en rappelant que le premier tour de la vaccination qui a eu lieu en 2019, a permis de toucher plus 3 millions de femmes. Il a en outre invité les agents de santé qui sont déployés sur le terrain à plus de professionnalisme.

Il faut préciser que les vaccinations qui sont gratuites, auront lieu pendant ces 6 jours dans les postes et centres de santé, les sites de proximité identifiés au niveau des quartiers, des secteurs, des districts, des villages,  des établissements sanitaires et universitaires.

S’exprimant au nom des partenaires techniques et financiers, le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Pr Alfred Kizerbo a fait savoir qu’il est possible de prévenir et d’éliminer le TMN en atteignant moins d’un cas de Tetanos néonatal pour mille naissances vivantes dans tous les districts du pays. Ceci, souligne-t-il, en respectant les recommandations de l’OMS.

Entre autres: la mise en œuvre des campagnes de vaccination de masses notamment dans les zones à risques ciblant les femmes en âge de procréer ; le renforcement  de la vaccination systématique des femmes enceintes avec le vaccin contre le tétanos ; les accouchements assistés par des personnes de qualité et les pratiques d’entretien du cordon ombilical ; la surveillance des cas de tétanos; le Financement de l’élimination du TMN à travers les budgets de l’Etat.

Faut-il souligner enfin que l’organisation de cette campagne de vaccination a été rendue possible grâce à la synergie des actions des partenaires qui ont apporté un appui au ministère de la Santé. A noter que l’Unicef a, à elle seule mobilisé plus de 2 millions de dollars us pour les campagnes de vaccination de 2019 à 2020.