Santé : le ministre de la santé, Abdourahmane Diallo, dresse son bilan

juin 2, 2018 7:14
0

Après deux ans et demi de fonction, le ministre de la santé, Dr Abdourahmane Diallo, a cédé son fauteuil à Dr Edouard Niankoye Lamah, ancien ministre des affaires étrangères, qui revient à la tête du département de la santé. Avant de rendre les clés, Dr Diallo a dressé son bilan. Une occasion pour lui de dire ses traces.

Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement, Président de la présente cérémonie de passation de service ;

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;

Mesdames, Messieurs les cadres et employés du Ministère de la Santé ;

Chers invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Permettez-moi tout d’abord de rendre grâce à Dieu le Tout Puissant et Miséricordieux pour m’avoir permis d’accomplir la mission que Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE a bien voulu me confier au cours des trente derniers mois à la tête du Département de la Santé, me permettant ainsi de servir mon cher pays à ce niveau stratégique.

Je voudrais ici lui exprimer ma profonde gratitude pour la confiance placée en moi tout en le rassurant de ma disponibilité indéfectible dans la recherche des meilleures conditions de vie des populations guinéennes.

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la santé ;

Au moment où nous procédons aujourd’hui à la présente cérémonie, permettez-moi de vous adresser mes sincères félicitations pour la confiance renouvelée en vous par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le professeur Alpha CONDE et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Monsieur Ibrahima Kassory FOFANA, pour diriger ce Département que vous connaissez bien.

Mesdames et Messieurs,

Il y’a de cela deux ans et demi il m’a été confié les destinées du Ministère de la Santé avec une lettre de mission dans laquelle, je devais atteindre un certain nombre d’objectifs prioritaires, à savoir :

  • Renforcer la résilience du système de santé face aux épidémies et autres situations d’urgence ;
  • Améliorer les indicateurs de la santé maternelle et infantile ;
  • Améliorer la couverture en infrastructures sanitaires et en équipements médicaux essentiels ;
  • Assurer la disponibilité des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux ;
  • Répartir de façon équitable le personnel dans le pays en fonction de l’ampleur des problèmes de santé à résoudre ;
  • Améliorer la Gouvernance du secteur en renforçant la planification, le système d’information, le contrôle et la moralisation de la Profession.

Mesdames et Messieurs,

Le contexte dans lequel j’ai pris service était celui de la résurgence à Kporopara et du lendemain de la terrible maladie à virus Ebola ayant entrainé des conséquences fâcheuses sur notre système de santé.

Ma priorité donc, était de reconstruire ce système fortement ébranlé et veiller à ce que les normes de vigilance nécessaires soient observées pour éviter toute possibilité de réapparition de la maladie et prévenir la survenue d’autres affections à caractère épidémique.

Avec les ressources disponibles, l’accompagnement des cadres du secteur et des partenaires techniques et financiers, nous avons pu travailler et avoir des résultats significatifs par rapport aux objectifs de ma lettre de mission.

Nous nous sommes attelés tout d’abord à offrir un cadre de travail adéquat avec la rénovation, l’équipement et la fourniture d’internet à haut débit au Ministère de la Santé.

Ensuite, selon les axes majeurs de la lettre de mission qui m’a été remise, nous pouvons citer entre autres quelques réalisations effectuées :

 

De la prévention et de la prise en charge des maladies et des situations d’urgence :

  • La mise en place d’un système de surveillance fonctionnel avec la création de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) et l’équipement des Equipes Régionales et Préfectorales d’Alertes et de Riposte contre les Epidémies dans tout le pays.
  • La construction et la mise en service des centres de traitement épidémiologiques (CTEPI) dans toutes les préfectures du pays.
  • L’interruption de la circulation du virus de la poliomyélite par la création d’une cellule de riposte directement placée sous mon autorité.
  • La réduction de la prévalence du paludisme de 44 à 15% grâce à la distribution de plus de huit millions de moustiquaires imprégnées et à la gratuité du traitement.

De la promotion de la santé de la mère et de l’enfant :

  • La distribution des kits pour assurer la gratuité de la consultation prénatale (CPN), de l’accouchement et des césariennes dans tout le pays.
  • L’équipement des formations sanitaires publiques en Kits solaires en vue de faciliter les accouchements de nuit.

  • L’achat de vaccins pour les enfants et les femmes en âge de procréer sur financement du Budget National de Développement.
  • La mobilisation de 45 millions de dollars américains pour le renforcement du système de santé en général, de la vaccination de routine en particulier pour 5 ans (2017 – 2021).

Du renforcement du système national de santé :

  • Le lancement de la Politique Nationale de la Santé Communautaire avec le déploiement prévu de 1 800 agents de santé communautaires et de 18 000 relais communautaires devant mettre en œuvre un paquet intégré de 17 activités préventives, curatives, promotionnelles et de réadaptation dans tous les villages du pays.
  • L’affectation à l’intérieur du pays de 95% des 4 312 agents de santé recrutés à la Fonction Publique pour répondre à la demande des populations rurales.
  • La disponibilité des produits pharmaceutiques s’est considérablement améliorée grâce à la recapitalisation de la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG).

 

De l’offre des soins de qualité aux malades :

  • La réorganisation des services d’urgence au sein des structures sanitaires à travers leurs restructurations et la disponibilisation de kits d’urgence.
  • La construction ou la réhabilitation de 125 infrastructures sanitaires sur l’ensemble du pays, grâce au financement du Budget National de Développement (BND) et des partenaires.
  • Les travaux de rénovation, d’extension et d’équipement de l’hôpital Donka touchent à leur fin. La livraison du chantier est prévue dans les mois à venir.
  • La mobilisation des financements pour la construction des Centres Hospitaliers Universitaires de N’Zérékoré et de Kankan et, l’Etude de faisabilité de ceux de Kindia et de Labé.
  • L’achat et la distribution d’importants lots d’équipements sanitaires essentiels sur financement du Budget National de Développement (BND).
  • Le démarrage de plusieurs projets de plus de 100 millions de dollars américains dont 2 se focalisant sur la rénovation/construction, et l’équipement de plusieurs structures sanitaires y compris l’INSE à Donka et le Centre de Santé Familiale et de Reproduction Humaine pour permettre aux couples guinéens de profiter désormais des conquêtes de la science en matière de procréation.

De l’amélioration de la gouvernance du secteur de la santé :

  • La réalisation de l’Audit Institutionnel, Organisationnel et Fonctionnel du Ministère de la santé assorti d’une feuille de route pour la mise en œuvre de ses recommandations.
  • Le déploiement d’une plateforme informatique (DHIS2) dans l’ensemble du pays pour la gestion de l’information sanitaire.
  • La signature d’un pacte national entre l’Etat et ses Partenaires pour le financement harmonisé du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS).
  • L’élaboration et la mise en œuvre du Plan de Communication Stratégique avec la création d’un site web, d’adresses professionnelles et d’autres outils de communication.
  • L’augmentation de la part de la santé dans le budget de l’Etat passant ainsi de 4,6% en 2016 à 8,2% à nos jours.
  • L’évaluation routinière de la performance des directions centrales du département.
  • L’évaluation et le classement semestriels de la performance des structures sanitaires et des services rattachés basés à Conakry.
  • Le démarrage de l’informatisation de la gestion des structures sanitaires du pays.

Mesdames et Messieurs ;

Je profite de l’occasion pour remercier ici tous les acteurs du système de santé qui nous ont permis d’atteindre ces résultats. En effet, ces réalisations, loin d’être une œuvre personnelle sont avant tout le couronnement d’un travail d’équipe.

Monsieur le Ministre d’Etat,  Ministre de la Santé

En dépit des efforts fournis, de nombreux défis existent encore dans le secteur parmi lesquels les questions d’éthiques et de déontologie, le respect des normes et des procédures administratives, la fidélisation du personnel au poste d’affectation et le financement adéquat du secteur de la santé.

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé

Dans le difficile mais noble combat qui sera le vôtre, je souhaite que vous puissiez affronter les défis qui vous attendent avec détermination en vue de combler les attentes de nos populations.  Dans cette voie, mes meilleurs vœux de succès vous accompagnent.

Compte tenu de votre expérience en matière de management et votre bonne connaissance du terrain, nul doute que vous saurez réussir.  Dans cette optique, je profite de l’occasion pour dire que vous pouvez compter sur les cadres de ce Département.  Ils constituent un appui important à la réussite de la gouvernance du système de santé dans notre pays.

Vous pourrez compter également sur les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le secteur dans sa marche vers l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

Mesdames et Messieurs ;

 

Je ne saurais terminer mon allocution sans réitérer ma sincère gratitude à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE qui m’a donné l’opportunité de servir mon pays.

En ce moment solennel, permettez-moi de remercier mes chers parents (mon père, ma mère, mes frères et sœurs, mes oncles et tantes) et mes amis dont les précieux conseils m’ont permis de garder la sérénité nécessaire à l’accomplissement de ma mission.

A ma chère et tendre épouse, à mes enfants, merci pour la patience, le courage et la compréhension dont vous avez fait preuve et tous les sacrifices consentis pour me soutenir dans ma fonction.

Chers Partenaires,

Recevez mes remerciements et ma reconnaissance pour votre accompagnement de qualité. Votre contribution a été d’un grand apport dans les résultats ainsi obtenus.

Chers collaborateurs, personnel à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, secrétaires, plantons, chauffeurs, vigils, garde de corps et professionnels des médias….

Merci pour l’engagement, le dévouement et la disponibilité dont vous avez fait montre pendant mon séjour parmi vous.

Je souhaite que vous puissiez accompagner le Ministre entrant avec le même élan.

Ce fut pour moi un honneur de travailler avec vous.

A vos côtés, j’ai beaucoup appris. Merci ! – Merci beaucoup !

Enfin, je souhaite bonne chance et pleins succès à tous, dans la réalisation de vos projets individuels et collectifs.

Que Dieu nous bénisse !