Santé publique : le maire de Gueasso dans Lola  dénonce l’emploi abusif des herbicides 

0

Le maire de Guéasso,  sous-préfecture  de Lola, située à la lisière de la frontière ivoirienne,   dénonce l’emploi abusif  des herbicides  qui constitue selon lui, un réel danger pour les agriculteurs, entrainant l’appauvrissement rapide de la terre cultivable, a-t-on appris sur place.

 Ibrahima Diawaty Doré déplore l’usage des engrais de façon abusive: « ma sous-préfecture  est le grenier de la préfecture de Lola par rapport à la production. Dans la préfecture  de Lola, les premiers riz viennent de Guéasso  et cela joue  un rôle primordial  dans la baisse du prix  des denrées dans la préfecture de Lola. Déjà les premiers haricots sont en floraison  actuellement  un peu partout  mais nous sommes confrontés à une pénurie de pluies.  Elles viennent  mais pas simultanément.  C’est au compte-goutte», explique le maire.

«Aujourd’hui notre sol souffre du vieillissement.  Et il n’y a pas d’autre alternative, sauf la pulvérisation des  champs avec les herbicides. La pulvérisation n’est pas bonne pour nous, pour le sol ainsi que la santé  de la  population. Ce qui est bon pour nous actuellement, c’est des tracteurs pour sauvegarder notre terre pendant longtemps. Pour éviter la destruction de la terre,  il faut des machines pour que les agriculteurs gagnent quelque chose dans les champs », indique le maire.

Malgré la forte potentialité agricole  de la sous-préfecture de Guéasso avec des plaines  les zones de grande production sont complètement enclavées. Ce qui constitue une perte énorme pour les agriculteurs  et les quelques rares camionnettes  qui vont dans les localités  taxent fort les paysans. Un sac de maïs  est transporté par exemple à 60  mille  francs guinéens.