Santé : Résurgence de la rougeole à Labé

mai 15, 2019 9:11

Après une première apparition qualifiée d’épidémie en début 2019 par les autorités de la santé, la rougeole refait surface sur le territoire de Labé. Cette fois-ci, c’est un lot de 12 enfants qui ont été dépistés positifs en une seule vague. En alerte depuis quelques jours, la direction préfectorale de la santé (DPS) Labé pointe un doigt accusateur sur le refus de certains ménages à faire vacciner leurs enfants.

« C’est effectif, grâce à nos services qui sont commis à la tache, je veux parler des services de la surveillance épidémiologique, on a effectivement notifié des cas de rougeole au niveau du centre épidémiologique de Labé.  Ces cas ont été prélevés et envoyés à Conakry et il s’est avéré que parmi les cas, 12 étaient positifs », confirme le Dr Mamadou Hady Diallo le directeur préfectorale de la santé (DPS) Labé. Il soutient également que c’est généralement des enfants dont la tranche d’âge varie entre 5 mois et plus qui sont en majorité concernés. Mais cette fois-ci, poursuit-il, même des enfants de 15 ans ont été dépistés positifs.

Par rapport aux dispositions de riposte, Hady Diallo explique : « c’est que quand on fait le dépistage, on les prend en charge au niveau de l’hôpital puisque nous sommes maintenant dans une flambée pratiquement au niveau de la commune urbaine. Dans les conditions normales, on fait la riposte autour des cas. Ce qui a déjà été fait une première fois et c’était au mois de janvier, février 2019 je pense, on avait fait une première riposte au niveau de la commune urbaine. On a couvert tous les enfants de 9 mois à 5 ans qui ont été vaccinés. »

« Maintenant, ce qu’il faut noter de satisfaisant pour le moment, c’est qu’on n’a enregistré aucun décès. Malgré tout, ça veut dire que beaucoup d’enfants parmi eux sont vaccinés. Ce qui fait que l’ampleur de la maladie ne se manifeste pas comme ça se manifeste classiquement. Paradoxalement, jusqu’à présent, on continue à notifier des cas. Ce qui veut dire que la couverture n’a pas été peut être suffisante parce qu’on a rencontré de sérieuses difficultés pour la vaccination. On a vacciné à un point fixe dans les quartiers mais malheureusement les gens n’ont pas répondu. On se heurte à un refus catégorique de certains ménages de faire vacciner les enfants », déplore le DPS de Labé.

Il faut rappeler que la rougeole se manifeste d’abord par une fièvre ensuite l’éruption cutanée. C’est après tout cela, qu’apparait la rougeole conjonctive et les autres complications telles que les complications pulmonaires à en croire aux spécialistes.