voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    30 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Santé: Sans vaccin, la Guinée fait de nouveau face à Ebola

    Après avoir fait plus de 2 544 victimes entre 2014 et 2015 en Guinée, la fièvre virale causée par Ebola vient de refaire surface. Notamment à Gouécké, dans la région forestière située au sud du pays. Une résurgence qui intervient alors que le pays n’a pas une seule dose de vaccin contre l’épidémie.

    C’est du moins l’information que nous tenons du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, qui a animé un point de presse à cet effet. Au cours de sa communication, le Dr Sakoba Keita a exposé tout d’abord sur les quatre signes cardinaux d’Ebola, dont la fièvre associée à la diarrhée, au vomissement et au saignement.

    A propos de la durée de vie du virus, l’orateur a laissé entendre que la période d’incubation est de 21 jours ; ce qui débute depuis la pénétration du germe dans l’organisme jusqu’à l’apparition des premiers signes.

    De passage, il a dit que pendant l’épidémie passée, la Guinée a enregistré 2 544 cas de décès. Et qu’avec cette nouvelle apparition le pays totalise trois cas déclarés pour le moment, même s’il n’exclut pas que ce nombre soit revu à la hausse.

    « (…). On a la nouvelle que le premier cas n’est pas l’infirmière : elle a voulu porter secours à quelqu’un qu’on est en train de chercher à identifier et connaître le devenir de ce quelqu’un », a-t-il annoncé.

    S’agissant des mesures de prévention, Dr Sakoba Keita trouve que la première reste le lavage des mains tout en s’abstenant de toucher aux objets de personnes ayant développé Ebola, vu qu’Ebola se transmet à travers les fluides corporels (salive, sang, etc).

    Pour lui, l’arme fatale contre Ebola, c’est le vaccin. Et c’est pourquoi des contacts ont été pris avec l’OMS. Et si tout se passe comme prévu, Dr Keita donne l’assurance que la Guinée aura le vaccin courant la semaine qui s’annonce.

    « S’il plaît à Dieu, avant la fin de la semaine prochaine, nous allons tout faire pour que ce vaccin soit disponible en Guinée. Et des mesures sont en cours, l’équipe même de vaccination qu’on a envoyée au Congo, leur est là. Il est en train de reconstituer son équipe pour que dès que les vaccins vont être annoncés, qu’ils partent avec les vaccins pour pouvoir vacciner les populations exposées », a expliqué le conférencier.

    Aux dires du Dr Sakoba Keita, la Guinée, jusqu’à une époque relativement récente, avait des vaccins contre Ebola en stock. « Malheureusement, tous sont périmés à la date du 31 décembre dernier. Donc, on ne peut plus utiliser le stock qui est là. On est obligé de demander à l’OMS pour qu’elle nous aide à trouver un autre stock qu’on pourra utiliser ».

    Séance tenante, le représentant de l’OMS à la conférence, Dr Konan,  a confié ce qui suit: « A l’heure où je vous parle, le représentant de l’UNICEF est en réunion avec nos trois bureaux pour réfléchir sur cet appui à la Guinée. A partir de demain, dans 72H, on pourra avoir les vaccins ».

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE