Santé : sept cas de rougeole confirmés à Lélouma

mai 20, 2019 5:04

Depuis quelques jours, la maladie de rougeole a resurgit à Lélouma. Environ sept cas ont été signalés et pris gratuitement en charge au centre de traitement épidémiologique de l’hôpital préfectoral, a appris Guinéenews©.

Interpellé par rapport à cette situation, le médecin et chef de la section prévention et lutte contre les maladies à la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) a confirmé cette information. « Effectivement, en fin du mois d’avril, le centre de santé de la commune urbaine a reçu un cas suspect de rougeole avec complications. Du coup, une équipe d’investigation a été dépêchée. Et cette équipe est allée et a pu recenser deux autres cas suspects. Les trois cas ont fait l’objet d’investigation et les prélèvements ont été effectués et envoyés au niveau du laboratoire de fièvres hémorragiques de Conakry. Et les résultats à travers la base que la l’ANSS (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) nous a envoyés se sont avérés positifs à la rougeole », a déclaré  Docteur Mamadou Saïdou Barry.

A la question de savoir pourquoi la résurgence de cette maladie actuellement dans la préfecture de Lélouma, Dr Saïdou Barry tente d’apporter des précisions. « Vous savez, pratiquement, même si tous les enfants sont vaccinés, la protection c’est à 80%. Avec nos investigations, par exemple pour ce qui est du cas de la commune urbaine, lorsque le résultat s’est avéré positif à la rougeole, l’équipe ou encore le COU (centre d’opération d’urgence) dans sa riposte à Diala, avait pu recenser 24 enfants contacts. Parmi ces enfants, nous avons fait l’évaluation de la couverture vaccinale et nous avons trouvé que par rapport à ces 24 enfants, seulement 13 sont vaccinés. Les 11 autres n’avaient pas reçu de vaccin contre la rougeole. C’est ce qui pose vraiment problème », a regretté le chargé de la prévention et de la lutte contre les maladies.

A signaler que les équipes sanitaires de la DPS sont actuellement au seuil de la riposte et que toutes les dispositions seraient prises pour vaincre la rougeole à Lélouma.