Scandale à Ecobank de Kankan : deux employés écroués pour avoir grugé une cliente

0
662

Une cliente de l’agence locale d’Ecobank, accuse un agent manutentionnaire et un caissier de ladite banque de lui avoir détourné une somme 36 millions de francs guinéens. Selon les explications d’Assétou Kourouma marchande  de poissons, qu’elle importe de Conakry, cette somme d’argent qu’elle était venue déposer à la banque était destinée à être virée sur le compte de son fournisseur se trouvant à Conakry dénommé « Young Pêche Kourmaya ».

Pour la plaignante, c’est le 30 décembre lorsqu’elle  était venue faire deux  transactions, qu’elle s’est fait extorquer son argent par l’agent manutentionnaire qui a été commis à son service au sein de la banque. A cause de son illettrisme.

« Le 30 décembre, je suis venue faire un premier versement de 40 millions 500 mille à Ecobank. Le versement a été effectué sur mon compte qui comportait déjà 37 millions 500 mille. Donc j’avais en tout 77 millions 500 mille que j’ai fait virés directement sur le compte de mon fournisseur. J’avais déjà le reçu de cette première transaction. Ensuite, je suis revenue faire un deuxième dépôt de 36 millions. On est entré dans le bureau de M. Louis Lamah (Caissier à Ecobank), c’est Ansoumane Camara (agent manutentionnaire à Ecobank) qui a compté mon argent. Après, il m’a demandé d’aller l’attendre dehors. Il est ressorti avec un bordereau de versement qu’il m’a donné comme si c’était un reçu. Comme moi je ne suis pas instruite, après avoir comparé les deux papiers, je lui ai demandé si c’est ça le reçu, il m’a répondu que ‘’oui’’, que c’est la même chose et que ça fait des décennies qu’il travaille à Ecobank. Il m’a dit qu’il n’y a pas de problème que le virement (le second) a bien été effectué sur le compte de mon fournisseur.

Sauf que toujours d’après ses explications, c’est une fois arrivée à Conakry que son fournisseur, l’apprend qu’il n’a pas reçu  le dernier virement.

« Je suis revenue à la banque, M. Louis a reconnu qu’il se rappelle bien du versement. Ils ont vérifié mon compte, l’argent n’y était pas. Ils ont vérifié celui de mon fournisseur également, l’argent n’y était pas aussi. Entre temps une amie m’a recommandée de porter plainte. Elle m’a dit que ce n’est pas la première fois qu’Ansoumane (le manutentionnaire) a été déjà accusé dans un dossier de faux billets qui se trouve avec la police », dit-elle.

C’est ainsi que de la banque, l’affaire s’est transportée sur la table du procureur, en passant par la Sûreté.

Après ces déclarations de la jeune dame qui les accable profondément, nous avons essayé de joindre Ansoumane Camara et Louis Lamah  par tous les moyens mais en vain. Quant à la direction de l’agence d’Ecobank à Kankan, elle nous a clairement fait savoir qu’elle n’a aucune habilitation pour se prononcer sur cette affaire.

Finalement, dans l’après-midi de ce mardi, nous avons appris auprès du bureau du procureur de la république qu’après avoir été auditionné par un juge d’instruction, Ansoumane Camara et Louis Lamah ont tous les deux été placés sous mandat de dépôt pour « abus de confiance » et déférés à la maison centrale, en attendant de savoir si les conclusions de l’enquête qui a été instruite aboutiront à l’ouverture d’un procès.