Scandale: plus de onze mille enseignants introuvables à l’Education (Pr Bano Barry)

septembre 26, 2018 8:35
0

Plus de onze mille enseignants ne sont pas retrouvés. Pourtant, ils se sont tous enrôlés pendant le recensement biométrique. C’est une annonce faite ce mercredi 26 septembre par Pr. Amadou Bano Barry, Conseiller à la Présidence de la République chargé l’Education. Il avait à ses côtés, le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et le secrétaire général de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration.

Selon Pr. Bano, sur un effectif total  de 48 871 enseignants, 2 040 relèvent du ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, 2 338 de l’Enseignement Supérieur et 44 493 du ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

A la suite de l’opération qui a porté essentiellement sur le ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Pr. Bano annonce que 32 232 agents se trouvent à l’intérieur du pays. 3 605 constituent  le personnel administratif. C’est-à-dire Directeur d’écoles, documentalistes, archivistes…

«Dans ces 32 232, 20 042 sont en situation de classe au niveau du primaire, 8 585 en situation de classe dans les collèges et les lycées. En dehors de ceux dont le salaire est domicilié au niveau du cabinet du MENA qui sont au nombre de  1 284 pour lesquels un contrôle est actuellement en cours et qui va s’achever normalement aujourd’hui, il n’a pas été possible de retrouver 11148. Ils ne sont ni au primaire, ni au collège et moins encore dans l’administration scolaire.  Ces 11 148 ont leurs salaires domiciliés sur l’ensemble du territoire national. Ces 11148 agents ne sont pas des fictifs, ils sont des personnes qui n’ont pas été retrouvées. Le processus en cours consiste à les identifier pour déterminer où ils sont et que font-ils. Déjà ce matin, les informations obtenues sur le terrain indiquent que parmi les 11 148, il y en a qui ont été  retrouvés parce que leurs salaires sont domiciliés au niveau des gouvernorats….».