Scrutin du 18 octobre : 10 des 12 candidats rejettent les résultats de la CENI et annoncent des recours

0
383

Dix leaders politiques ayant pris part au scrutin du 18 octobre dernier ont rejeté les résultats donnés par la Commission électorale nationale Indépendante (CENI), dans une déclaration lue ce vendredi par la présidente du Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT), Dr Makalé Traoré. Il s’agit de l’AFC, FAN, NGR, PACT, RGD, RRD, UDIR et UFDG.

Lors de cette déclaration, ces partis ont indiqué que le scrutin du 18 octobre a été « entaché de graves irrégularités ». Il s’agit notamment de « falsification et de disparition de procès-verbaux » lors des centralisations, mais aussi le « refus » par la CENI de donner à chaque candidat une copie du procès du bureau de vote, violant ainsi l’article 85 du Code électoral.

« Compte tenu des irrégularités enregistrées avant, pendant et après le scrutin, les participants ont décidé de rejeter catégoriquement les résultats provisoires proclamés par la CENI le samedi 24 octobre 2020 », a déclaré le Dr Makalé Traoré. Conséquence, tous ces 10 partis vont individuellement introduire des recours au niveau de la Cour constitutionnelle et « lancent un appel à cette Cour constitutionnelle pour qu’elle fasse preuve de responsabilité et d’objectivité dans le traitement du contentieux électoral. »

Le collectif de ces partis a également déploré le fait que la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU, n’a rencontré que deux candidats sur douze lors de son séjour en Guinée.