Scrutin du 22 mars: Bantama Sow et sa femme votent par procuration

0
637
A Mamou ville carrefour, le double scrutin de ce 22 mars se tient sous haute tension. Si par endroit dans la commune urbaine, le vote se déroule tranquillement, plusieurs autres centres de vote ont été saccagés.
16 centres de vote ont été retenus pour les 28 quartiers de la commune urbaine. Très tôt ce matin, les centres de Petel et Loppè ont été saccagés. Au quartier Petel, la situation est très tendue.
Les centres de Almamya et Horé fello ont accusé de retard à l’ouverture. Jusqu’à 8 heures, le matériel électoral n’avait pas fini d’être acheminé. Au centre de Boulbinè et Lycée Doukouré, le scrutin se déroule tranquillement. Une forte présence des agents de l’USSEL composée des gendarmes et des civils assurent la sécurité des lieux.
Des rabatteurs sont installés à la rentrée du lycée Doukouré pour indiquer aux électeurs comment et pour qui voter. A cause des barricades installées, l’acheminement du matériel n’a pas été possible au quartier Thiewgol.
Bantama Sow, l’unique candidat à l’uninominal de Mamou sous les couleurs du RPG arc-en-ciel et son épouse ont accompli leur devoir civique par procuration au bureau de vote Almamya résidence secteur 2.
Dans les sous préfectures
Dans plusieurs sous-préfectures de Mamou, le double scrutin est perturbé. A Boulliwel et Porédaka, le matériel électoral a été incendié. A Dounet et Timbo, le scrutin ne s’y déroule parce que le matériel électoral n’a pas été acheminé. A Teguereya, le matériel a été saccagé. Le président de la CESPI s’est réfugié dans la brousse. A Tolo, plusieurs bureaux de vote n’ont pas ouvert. Le matériel électoral est en route vers les centres. Des arbres ont été abattus pour obstruer le passage.
Pour la préfecture de Mamou, 137 875 électeurs sont conviés pour ce double scrutin. 446 bureaux de vote retenus. L’affluence n’est pas au rendez-vous.