Secteur pharmaceutique : vers une grève générale (syndicat)

0
165

«Nous sommes en train de préparer une assemblée générale ce samedi qui va être un train d’union pour aller à la grève générale  ce lundi ou mardi», a déclaré ce mercredi 12 février le secrétaire général du Syndicat des Pharmaciens de Guinée (SPG) Dr. Manizé Kolié au téléphone de Guinéenews.

Au bout du fil, le leader syndical des pharmaciens de Guinée Dr. Kolié a dénoncé que le lancement des activités de Médicrime a été une parodie d’inauguration, une foutaise qu’ils ne peuvent en aucun cas accepter.

«Cette inauguration était de la poudre aux yeux. Médicrime veut dire le médicament qui est criminalisé. Après l’inauguration un lundi, difficilement une équipe est sortie le samedi sur le terrain. Des faux médicaments manipulés par des analphabètes, comment vous pouvez après 34 ans de sensibilisation, dire que vous êtes venus encore pour sensibiliser alors que vous deviez procéder à la répression. C’est-à-dire ramasser les faux médicaments avant de procéder à l’incinération. Médicrime est une brigade de répression contre les faux médicaments. Depuis cette petite sortie, Médicrime est mort-né», a-t-il déploré.

Sur la question de réduction du nombre de sociétés importatrices de médicaments, Dr. Kolié dira ceci: «Je dis et redis, la pléthore de sociétés grossistes de médicaments est un fonds de commerce pour les cadres du ministère de la Santé et de l’Hygiène. Chacun des cadres dudit département parraine une ou deux sociétés grossistes. C’est pourquoi nous voulons qu’il y ait un bureau au ministère de la Santé», a-t-il indiqué.

Reste à savoir si cette menace sera mise en exécution. Vu que les pharmaciens avaient reculé récemment, à la veille d’une grève qu’ils avaient annoncée avec tambour et trompette.