Sécurisation de la présidentielle: le Commandant de l’ussel manie la carotte et le bâton

0
158
La sécurité ne sera pas le maillon faible de la présidentielle guinéenne dont le premier tour est prévue ce dimanche 18 octobre 2020. C’est du moins ce que laisse entendre le service spécialement chargé du volet sécurité, composé de gendarmes et de policiers.

Dans une déclaration lue à la télévision nationale, le commant de l’Unité spéciale de sécurisation des élections annonce « qu’un numéro vert, le 122 est ouvert 24 heures sur 24, à disposition pour signaler tout cas de trouble dans la cité. »

Et d’ajouter que « tout fauteur de trouble, sera interpellé et déféré devant les juridictions compétentes de notre pays »

Au paravent, le.général Ibrahima Baldé
a voulu « rassurer les citoyens, les observateurs, les médias nationaux et internationaux, que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour permettre un bon déroulement du scrutin. »

Puis, « d’inviter à la retenue, tous les citoyens, avant, pendant et après l’élection » en promettant que « l’ussel veillera à l’exercice libre des droits constitutionnellement reconnus  à chaque citoyen. »

Maniant la carotte et le bâton, le général Baldé déclare « qu’autant l’exercice des droits civiques sera préservé par l’unité spéciale de sécurisation des élections, autant l’ussel ne tolérera aucun cas d’atteinte à l’ordre public ».

Par ailleurs, avant  « d’en rappeler à l’esprit de civisme de tous les citoyens pour le respect des lois et règlements permettant le bon déroulement du scrutin », l’officier  rappelle « que la circulation est interdite de 6h à 22 heures ce jour de vote. »

Seuls les détenteurs de laissez-passer, dûment délivrés par l’unité spéciale de sécurisation des élections, feront exception. »