Sécurité routière : un grave accident de la circulation fait 8 morts, à Kissidougou

septembre 28, 2018 11:53
0

Ce vendredi 28 septembre, un grave accident de la circulation a eu lieu sur la nationale de Guéckedou – Kissidougou, au PK30  dans le village de Worodou, sous- préfecture de  Yendé Millimou, a-t-constaté sur place.

Selon les témoignages recueillis sur place,  c’est un véhicule mini-bus, en provenance de N’zérékoré qui s’est heurté à un camion en panne, garé aux abords de la chaussée. Le bilan fait état de 8 morts et plusieurs blessés graves. L’accident a eu lieu aux environs d’une heure du matin.

Certains passagers étaient en provenance de la Côte d’Ivoire et d’autres de  N’Zérékoré. Les corps et les blessés ont tous été envoyés à l’hôpital préfectoral de Kissidougou.

La rédaction locale de Guinéenews© s’est rendu à l’hôpital pour s’enquérir de la situation. Dr Lanciné 2 Kourouma, chirurgien orthopediste et traumatologue à l’hôpital préfectoral, précise : « Effectivement, quand je suis arrivé à 1 heure du matin,  j’ai trouvé 8 corps en place et 8 personnes grivememr grièvement blessés. Parmi les blessés, il y avait des traumatisés crâniens, des fracturés et ceux qui avaient des lésions corporelles.  En ce qui concerne les morts, il y avait quatre femmes et quatre hommes y compris le chauffeur. Quand je suis arrivé ,je me suis occupé des blessés pour ne pas aggraver le nombre de morts ; ils étaient au nombre de huit dont trois femmes et cinq hommes. »

Christine Sagno, une survivante de l’accident témoigne. « On a quitté N’zérékoré le mercredi à 19h. Entre Macenta-Guéckédou, le véhicule est tombé en panne. On a passé la nuit là-bas. Maintenant, le jeudi à 15 heures, on a bougé. Quand on a dépassé Guéckedou, il y avait un grand embouteillage au niveau de la partie dégradée. On s’est arrêté là-bas jusqu’à ce que notre véhicule soit tombé de nouveau en panne. On a réparé le véhicule et on a quitté à 21 heures 30 minutes. Quand on venait, je dormais parce que j’étais très fatiguée. Je ne savais pas qu’on a fait un accident. Je me suis retrouvé à l’hôpital ici sans rien comprendre », relate-t-elle.

Pour Yelira Camara, le chauffeur filait trop pendant le voyage. « Le chauffeur filait beaucoup. Je l’avais même dit de réduire la vitesse. Après d’un coup, j’ai vu le véhicule faire l’accident. Jai demandé aux gens la situation de certains de mes amis, ils m’ont dit qu’ils sont décédés. C’est une voiture qui nous a déposé ici à l’hôpital. Vraiment, je suis traumatisée », d’éclare-t-elle.

Il est à noter que les autorités préfectorales et communales étaient présentes dès l’annonce de la nouvelle. Trois corps ont été transportés à Conakry mais les autres, compte tenu de leur état, ont été enterrés à Kissidougou.