Seize personnes positives au Covid-19 perdues dans l’écran de radar : un gros casse-tête pour l’ANSS

0
829

«Nous avons retrouvé seize personnes positives au Covid-19 qui ont refusé catégoriquement de coopérer. Elles savent qu’elles ont été testées positives, mais refusent de coopérer… »

C’est le cri du cœur lancé par Dr. Corvil Salomon résident conseiller programme de formation en épidémiologie du terrain. C’était à la faveur d’un point-presse qu’il a conjointement animé ce samedi 18 avril avec Dr. Moussa Koné chef de département surveillance à l’Agence Nationale de la Sécurité Sociale (ANSS) à Conakry.

Dr. Corvil Salomon a rappelé que la Guinée a détecté beaucoup de cas asymptomatiques. C’est-à-dire, explique-t-il, la personne ne présentant pas de symptômes qui est positive au Covid-19. Lisez plutôt son intervention : 

« Il y a environ 80% de cas de Covid -19 qui sont très rigides, qui ne présentent pas beaucoup de symptômes (…). Si quelqu’un est contact, le message est clair, mettez-vous en quarantaine. Mais si vous développez des symptômes appelez le numéro 115, vous n’avez pas besoin d’attendre 14 jours. Quand on vous teste à la suite et que vous êtes positif, si vous n’appelez pas sitôt, vous allez multiplier les contacts. Cela constitue un problème majeur en termes de santé publique et il facilite la propagation de la maladie. Un cas confirmé peut générer plusieurs contacts.  Nous avons trouvé des cas confirmés qui ont généré plus de 200 contacts. C’est pourquoi nous demandons aux contacts de se mettre en quarantaine (…). Un cas qui ne donne pas un bon numéro de téléphone pour recevoir son résultat, qu’est-ce que cela va faire ? On a son résultat, on l’appelle, il répond que ce n’était pas lui qui a été prélevé. Vous ne pouvez pas rendre le résultat à cette personne et la personne concernée ne sait pas qu’elle est confirmée au Covid-19. Donc, on ne peut pas isoler cette personne. Le fait qu’on ne peut pas contacter cette personne pour l’isoler et identifier tous ses contacts pour les mettre en quarantaine. Ils se retrouvent dans la nature et constituent un problème majeur. C’est un gros problème que nous sommes en train de vivre. Il y a des personnes qui étaient très enthousiastes pour faire le test, mais lorsqu’on leur donne le résultat, elles refusent d’accepter le résultat et elles n’acceptent pas de se faire isoler en coupant complètement leurs téléphones. Elles refusent non seulement de se rendre mais aussi, elles refusent de collaborer afin que leurs contacts soient mis en quarantaine. Cela gêne tout le processus. L’équipe de la surveillance ne peut pas faire grand-chose… Si vous êtes testé positif, appelez non seulement le 115 pour vous faire isoler mais aussi, coopérer surtout pour faciliter le travail aux agents. Nous avons retrouvé 16 personnes positives au Covid-19 qui ont refusé catégoriquement de coopérer. Elles savent qu’elles ont été testées positives, mais elles refusent de coopérer… », a-t-il dénoncé.

Lire vidéo: