Session des lois: la Mouvance propose l’amendement de la loi sur le chef de file de l’opposition

0
982

Outre les 09 textes de lois déposés par le gouvernement à l’Assemblée Nationale pour examen et adoption, plusieurs autres lois pourraient être amendées au cours de cette session des lois ouverte ce 5 avril. C’est ce qu’a déclaré à la presse le président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à la fin de la cérémonie d’ouverture. Amadou Damaro Camara a cité notamment le code civil qui traine dans les tiroirs depuis 2001, la charte des parties politiques, le code électoral et certaines dispositions relatives à la loi sur la CENI et la loi  sur le chef de file de l’opposition.

Sur cette dernière loi portant sur le chef de file de l’opposition, Damaro Camara a affirmé que cette loi n’a pas été suffisamment élaborée.  «C’est une loi qui ne fixe pas le montant du budget, qui ne fixe pas comment ce budget va être utilisé. C’est une loi qui n’est pas inscrite dans la loi des finances et c’est une loi qui ne soumet pas le budget aux principes de la comptabilité publique», a déclaré le président de la majorité parlementaire précisant que c’est son groupe qui a émis cette proposition de lois.

Amadou Damaro Camara a, sur un tout autre plan, salué le retour de ses collègues de l’opposition. D’un ton ironique, il déclare : « c’est bien qu’ils soient venus et je m’en moquais qu’ils aient mis plusieurs considérants dans leur communiqué d’hier. Ils auraient pu juste venir parce que c’est leur maison. Mais j’ai salué parce que s’ils n’étaient pas là, les lois organiques qui sont recommandées par l’audit du fichier n’allaient pas pouvoir se faire.»