« Si le FNDC trouve que nous avons violé les principes, on va se retirer », déclare Cellou Baldé

0
784

La candidature du principal parti de l’opposition guinéenne à la présidentielle du 18 octobre prochain continue d’alimenter les débats dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé. Après le boycott des précédentes législatives, nombreuses sont les personnes qui ne comprennent pas la candidature du président nouvelle décision de l’Union des forces démocratiques à la présidentielle. En plus de cela, le Front national pour la défense de la constitution (Fndc) avait préalablement annoncé que tout parti politique qui participe d’une manière ou d’une autre au processus électoral s’auto-exclut.

Interpellé sur cette situation, Mamadou Cellou Baldé de l’UFDG a déclaré : « Si le FNDC constate et trouve que notre participation à l’élection nous exclut par principe, nous allons nous retirer. Mais nous leur avons dit qu’étant membre ou non du FNDC, nous ferons comme c’est toujours le cas au sein de l’UFDG. Depuis 2011, les Guinéens sont témoins de la lutte que l’UFDG est en train de mener au profit de la population guinéenne d’abord pour la tenue des législatives en 2013. Ensuite pour le respect des droits humains, pour que la démocratique se développe. Donc, nous allons poursuivre cette lutte même si on n’est pas dans le FNDC.»

Et de poursuivre : « mais nous leur demandons d’accepter de continuer le combat ensemble parce que participer aux élections c’est également mener le combat pour l’alternance. En 2013, on l’a fait car ils avaient annoncé les élections le 30 juin mais on s’était opposé. Ainsi, on est resté dans le processus et on a continué à se battre. Donc, cette fois ci également, ce n’est pas une possibilité d’aller aux élections mais on est dans la course. On a décidé d’aller participer aux élections tout en continuant le combat contre le troisième mandat d’Alpha Condé ».

Pour ce cadre de l’UFDG, à ce stade, il était nécessaire de changer de stratégie : « nous respectons beaucoup le FNDC car c’est une structure à respecter. Mais le FNDC c’est l’UFDG, c’est l’UFR, c’est le balaie citoyen, c’est la PECUD et les autres partis comme le BL, le Model, le PADES, … C’est un combat noble qui a été mené par le FNDC. Mais à un certains niveau, tout le monde nous a demandé de changer de stratégie. Voilà pourquoi nous avons dit au FNDC qu’on est prêt à poursuivre la lutte dans les rues mais qu’on doit aussi prendre part au processus électoral.»

A la question de savoir si Alpha Condé sort vainqueur de cette autre échéance électorale comment ça va se passer, Cellou Baldé répond : « Alpha Condé ne peut pas gagner des élections en Guinée de nos jours. Vous le savez autant que moi. Ceci est lié aux réalités actuelles du pays.»