Sidya Touré: «Alpha n’a qu’un seul projet, c’est Alpha lui-même »

0
666
Sidya Touré, UFR

Après l’annonce par le président de la République du projet de nouvelle constitution, le ton comme à monter au niveau des états-majors des partis politiques. A l’Union des forces républicaines (UFR), où l’heure est à la mobilisation des troupes pour s’opposer à toute idée de changement de constitution, le président Sidya Touré a profité du meeting de ce samedi pour régler ses comptes à l’exécutif,  a-t-on constaté sur place.

« Nous sommes à un carrefour déterminant, pas seulement pour notre parti, mais pour notre pays la République de Guinée. Nous sommes un peuple qui fait pitié. Pendant neuf ans, ce régime nous a piétinés, a accentué la pauvreté dans le pays. Si vous ne comprenez pas, vous prenez la route pour aller à Kindia, 125 km, vous passez 4h de temps. Pendant neuf ans, voilà où on nous a menés », a lancé d’entrée de jeu Sidya Touré qui a présidé l’assemblée générale de l’UFR dont il est le président, ce samedi 21 décembre à Conakry.

« Alpha n’a pas d’autres projets, Alpha n’a pas de projet de société, il n’a pas de projet de développement, Alpha n’a qu’un seul projet, c’est Alpha lui-même. Son projet, c’est lui-même », estime-t-il.

Dans sa sortie le leader de l’Ufr a également fait cas des résultats du recensement caractérisés par un nombre élevé de cas de décès dans les zones favorables à l’opposition.

 « Dans les pays où nous avons des ambassades, il y en a d’autres où il n’y a pas eu de recensement comme l’Angola. J’étais à Paris, dans toute la France, il y a eu 500 personnes qui ont été recensées. Il y a des milliers de Guinéens, mais 500 seulement ont été recensés… Si je m’en tiens aux résultats qu’on nous a donnés, à Boffa, à Boké, il y a 20 fois plus de morts pendant les 5 ans là que dans les autres villes. Il est dit qu’il y a eu 7 000 décès à Boffa en 5 ans, on a plus de 8 000 à Boké, à Kindia, il y a plus de 9 000, mais on a 245 à Kankan. C’est en cela que je dis que ce régime est dangereux pour nous tous», a clamé l’opposant.

Pour Sidya Touré, « Alpha Condé est en train de fabriquer un fichier à lui pour organiser le référendum et la présidentielle qui va suivre ». Il a révélé, à cet effet, que le fichier central qui est à la villa 33 est géré directement par le président de la République.

Et le message du président de l’UFR est sans ambages : « On ne peut accepter ce fichier, nous n’accepterons jamais. Parce que derrière le fichier, il y a le problème de 3ème mandat », a-t-il martelé.

«Nous sommes arrivés à un point où on est en train d’insulter notre intelligence. Nous ne devons accepter, sous aucune forme, qu’il y ait quelque référendum que ce soit ici, quelque modification de constitution que ce soit ici. Ce que nous entamons-là n’a pas de limite. A partir du mois de janvier, nous allons donner des instructions pour que notre pays s’engage totalement contre l’idée de toute modification constitutionnelle et de 3è mandat pour Alpha condé. Il faut qu’on se dise et que ce soit clair, le combat a commencé, faites passer les messages dans les quartiers “amoufanfé», a lancé l’ancien Premier ministre, avant d’inviter ses militants à se mobiliser pour la marche projetée par le FNDC le jeudi prochain.