Sidya Touré : « Nous devrons marcher ce jeudi, comme cela a été arrêté par le FNDC »

0
176
Sidya Touré, UFR

De retour, mercredi 13 novembre à Conakry, après un bref séjour en Côte d’Ivoire, Sidya Touré, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a immédiatement réagi, au micro de Guineenews©, à la décision du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation interdisant à toutes les formations politiques « les cortèges à l’allure carnavalesque ».

« Je suis désolé, nous avons le droit de marcher en Guinée d’après la Constitution. Une décision ministérielle ne peut pas venir à l’encontre de cela », a réagi l’ancien Premier ministre.

S’agissant de la marche du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) de ce jeudi 14 novembre, le message du président de l’UFR est sans ambages : « La marche est maintenue. Nous devrons marcher ce jeudi, comme cela a été arrêté par le FNDC. Nous nous étions engagés à cela. Donc la marche se fera ce jeudi. C’est très clair pour nous ».

Se prononçant sur les violences enregistrées lors des précédentes manifestations et le changement intervenu à la tête du ministère de la Sécurité, Sidya Touré estime que le ministre sortant n’a servi que de bouc-émissaire. « Je n’ai aucune accointance avec Kéira. Mais honnêtement, je crois qu’il sert de bouc-émissaire. Tout le monde sait que ce n’est pas lui qui a donné des instructions pour qu’il y ait de telles violences, notamment quand nous avons été agressés lors de l’enterrement des jeunes gens. Donc, il est parti, quelqu’un d’autre est venu, mais celui qui donne les instructions en ce qui concerne ces questions-là, nous savons tous que c’est Alpha Condé », a déclaré l’ancien Premier qui estime que le remplaçant de Alpha Ibrahima Kéira ne sera qu’un deuxième instrument.

Faut-il souligner, préalablement annoncée sur l’autoroute Fidel Castro, du rond-point de l’aéroport Gbessia à l’esplanade du Palais du peuple, la marche du Front national de défense de la Constitution (FNDC) a été accordée par le gouverneur de la ville de Conakry avec changement d’itinéraire.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 13 novembre, le général Mathurin Bangoura a fait savoir que la marche du FNDC  de ce jeudi, 14 novembre, est autorisée mais elle se déroulera du Rond-point de l’Aéroport-Gbessia à l’esplanade du stade du 28 septembre via Gbessia Kondebounyi-Hamdallaye, rond-point Bellevue. Quant aux horaires de la marche, ils sont annoncés de 08h15 à 15heures.

Reste à savoir si le FNDC restera ferme sur sa décision d’aller de la commune de Matoto à l’esplanade du Palais du peuple ou pas. Attendons de voir !