voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Sidya Touré se dit ‘‘estomaqué’’ par la dernière sortie médiatique d’Alpha Condé

    A la faveur du lancement de Guinea Investment Forum mercredi 24 février 2021, le président de la République a dit vouloir attirer des investisseurs et s’est déclaré engagé à mettre en œuvre des réformes même les plus difficiles, afin de faire de 2021 l’année de la transformation complète de la Guinée.

    « Notre ambition est de devenir la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’ouest après le Nigeria. Nous sommes décidés à le faire », a affiché Alpha Condé dans un pan de son discours de circonstance.

    Une volonté à laquelle le président de l’UFR a été amené à réagir ce jeudi, dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace. Mais Sidya Touré s’est montré sceptique face aux propos du chef de l’Etat.

    « Je suis estomaqué. Vous vous demandez de quelle Guinée il s’agit ? Il ne faut pas oublier une chose : c’est que les dix dernières années passées, Alpha était au pouvoir. Et quand je dis au pouvoir, il avait tous les pouvoirs, il a été mis à la Présidence de la République. Donc, il avait l’Exécutif, le gouvernement et l’administration. Il a réussi à avoir une majorité à l’Assemblée nationale. (…). La seule chose qui était un tant soit peu indépendante : la justice, il s’est battu de telle façon que tout ceci lui soit complètement soumis », a rappelé le président de l’Union des forces républicaines.

    Et comme si tout cet argumentaire ne suffisait pas, Sidya Touré a ajouté que le président de la République a commencé par faire démissionner le ministre de la Justice d’alors, Me Cheick Sako qui était un peu plus indépendant, aux yeux de l’ancien Premier ministre.

    « Et on a réussi à faire partir le président de la Cour constitutionnelle dans des conditions qui ont même entraîné sa mort. Donc, il avait tous les pouvoirs  pendant dix ans. Il a eu le temps pour réaliser ce dont il parle aujourd’hui. Quand on l’entend parler aujourd’hui, on a l’impression qu’il s’agissait d’une opposition qui vient d’arriver et qui veut corriger », a dressé M. Touré qui se dit assez surpris.

    Et pour clore ce dossier, Sidya Touré s’est posé la question de savoir à quel moment la Guinée va-t-elle dépasser les pays comme le Nigeria avec ses deux cent millions d’habitants  et sa production de deux millions de tonnes carburant par jour.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE