Siguiri: Cacophonie au sein de la corporation des orpailleurs

0
758
Rien ne va plus au sein de la corporation  des orpailleurs de Siguiri. Un deuxième bureau vient de voir jour, a appris votre quotidien électronique, Guineenews ce dimanche 5 septembre 2020.
En effet, ce nouveau bureau est dirigé par Boudakouda Issa Magassouba alors que  l’ancien bureau a, toujours, à sa tête Madou Kamissoko.
Face à cette situation, nous avons joint Boudakouda Issa Magassouba. A cet effet, il reste catégorique sur sa position et dit être le seul président des orpailleurs de Siguiri.
« Actuellement, c’est le seul bureau qui existe à Siguiri. Nous avons bénéficié de la légitimité et il y a un accord entre le nouveau bureau élu de l’Union  nationale des orpailleurs de Guinée et notre équipe. Donc, nous sommes  à partir de l’instant, censés défendre les intérêts des orpailleurs de Siguiri. Et nous avons un document signé par le nouveau bureau exécutif de l’union des orpailleurs de Guinée », a-t-il dit. 
Par ailleurs, le premier bureau qui existe depuis plus de dix ans se dit serein et n’a pas souhaité réagir pour la quiétude dans la cité, mentionne-t-il.
« Nous restons sereins malgré des propos et accusations de détournements à l’encontre de notre bureau. Mais, c’est pas comme ça qu’on met en place un bureau au sein d’une corporation. Mais, le patriarche de Siguiri doit voir cette situation car c’est son nom qui est cité dans cette affaire alors qu’il est un sage qui doit être pour l’ensemble des fils de Siguiri. Mais, nous ne repliquerons pas à ces gens. Car, nous demeurons le seul bureau des orpailleurs à Siguiri », à prévenu Kounady Billy Bereté.
Le hic est que Tidjane Koita, le nouveau président élu de l’Union des orpailleurs de Guinée est pointé du doigt comme source de cette cacophonie car ayant été l’auteur de la signature d’un document dont Guineenews détient une copie.
Toutes nos tentatives pour le joindre ont été vaines.
En attendant, cette mésentente risque de paralyser ce secteur si rentable pour la préfecture de Siguiri.
Affaire à Suivre…