Siguiri: le manque de matériels ralentit les opérations de recensement; les autorités promettent.

0
114

Le manque de matériels et le problème de primes des CAERLE (commissions administratives d’établissements et de révisions des listes électorales) ralentissent l’élan des opérations de recensement à Siguiri, tel est le constat fait sur place par votre quotidien électronique Guinéenews ce vendredi 29 novembre 2019.L’opération de recensement dans la préfecture de Siguiri est frappée par des difficultés dont le manque de matériels (récépissé) et la capacité des kits d’enrôlement considérés comme trop petit pour le travail.

Selon Hawa Condé la présidente de la commission électorale préfectorale indépendante de Siguiri, le défi est immense.

« Nous sommes à 30% dans le processus à cause de certains problèmes, les CAERLE n’avaient pas reçu leur prime et certains refusaient d’aller faire le travail et le nombre de kits d’enrôlement est minime par rapport à la population qui vient en grand nombre. Donc, il faut que cette situation soit remédiée et nous passerons par une sensibilisation. Mais le défi est grand. »

Alors que pour la préfecture de Siguiri il y’a 203 machines et 26 superviseurs, notre constat a révélé que plusieurs enseignants et étudiants diplômés sans emploi ont boudé les salles de classes pour bénéficier de ce contrat à court terme. Le hic est que certains se font substituer, mais la présidente de la CEPI dit avoir régler cette situation.

« Il y’a eu un cas de substitution, mais nous avons pris l’intéressé. Et finalement la situation a été résolue après une formation de l’agent. Mais aucun agent n’est sûr place sans formation. »

Par rapport à cette sonnette d’alarme de la CEPI, le préfet de Siguiri et des opérateurs économiques s’impliquent dans le processus en apportant leur contribution dans la sensibilisation.

« Les matériels sont en train d’être acheminés et bientôt la préfecture de Siguiri ne parlera plus de manque de matériels. Mais, nous ferons face à une stratégie pour que toute personne ayant l’âge soit recensé. », affirme Colonel Moussa Condé le préfet de Siguiri.

« Le recensement nous le faisons entant que acte civique, donc entant qu’opérateur économique nous allons suivre le processus à la lettre et récompenser ceux qui feront bien le travail. Mais en attendant une série de sensibilisations dans les médias locaux est nécessaire. », a ajouté  Barou Koulibaly opérateur économique.

A noter que la population de Siguiri est estimée à plus d’un million d’habitants avec la ruée vers les mines d’or.