Siguiri : les fuites d’eaux usées de la prison civile menacent la santé des riverains.

septembre 3, 2019 9:04

La maison d’arrêt de Siguiri est à l’origine d’une insalubrité dans le quartier  où elle se trouve. Cette  préoccupante situation plonge aujourd’hui les riverains dans un désarroi absolu.

Sur les causes et les conséquences  de cette fuite d’eaux usées  Lamine Sidibé, un riverain explique: « vous savez la fosse qui doit recueillir ces eaux usées produites par les pensionnaires de cet établissement carcéral. Donc, ce sont ces eaux qui débordent pour se déverser  maintenant sur les concessions et rues adjacentes. Les conséquences sont énormes. Car nos enfants même les adultes peuvent y tremper les pieds. Et cela peut-être la source de plusieurs maladies sans compter surtout l’odeur pestillentielle  qu’elles dégagent. »

Famoro Doumbouya, le chef dudit secteur « Prison Civile », dit avoir attiré l’attention des autorités communales et judiciaires sur la situation.

« Nous avons attiré l’attention de la mairie, et même le tribunal de première instance est au courant de cette situation déplorable. Ils ont promis de trouver une solution. »

Cest le même son de cloche pour le régisseur de la maison d’arrêt, le capitaine Robert Léno qui dit avoir aussi évoqué cette situation à sa hiérarchie.

A rappeler que la problématique avait été soulevée lors de la visite de l’ex-ministre de la Justice et Gardes des Sceaux, Me  Cheick Sako en février 2019. Ce dernier avait demandé, séance tenante, de trouver une solution.

Avec une population carcérale de 240 détenus, selon les statistiques de 2018, force est de comprendre que si rien n’est fait de toute urgence, la santé des détenus de cette prison et celle des riverains s’exposent à  de gros risques de santé publique.