Siguiri- sécurité : accusé de détournement de primes, le commissaire central se défend

0
248

On assiste en ce moment à des bisbilles autour d’une affaire de détournement de primes au commissariat central de Siguiri, où le mis en cause, le commissaire centrale se défend, en parlant d’allégations mensongères visant à salir sa personne, a-t-on appris sur place.

Certains volontaires ayant effectué récemment des tâches de surveillance des bureaux de vote lors du double scrutin, n’auraient finalement pas bénéficié de primes réservées à cet effet. En colère, ces volontaires accusent le commissaire central d’avoir  détourné une somme de 16 millions de FG, qui leur était destinée  dans le cadre de la sécurisation des élections. Après le travail, il aurait empoché leur argent, ont-ils accusé.

Contacté par guinéenews, le mis en cause dans ce dossier, colonel Bakary Diawara s’est dit surpris de ces allégations et pointe du doigt la presse locale.

« Après la sécurisation des élections, nous avons bénéficié de 39 millions de fg pour 156 agents, et réellement ce sont ces 156 agents qui sont légalement reconnus ici et les autres qui parlent sont des volontaires. En plus, je suis surpris de ces allégations contre ma personne et surtout du terme de détournement d’une somme de 16 millions dont je n’ai jamais eu connaissance », s’est-t-il défendu. C’est donc la parole des bénévoles contre celle du commissaire Diawara.