Siguiri : un Burkinabé meurt en pleins ébats sexuels dans un motel à Tombogo

juin 10, 2019 3:35

Un Burkinabé de la quarantaine a rendu l’âme en pleins ébats sexuels le 5 juin dernier dans un motel à Tombogo, un district de la sous-préfecture de Doko, située à 45 kilomètres de la commune urbaine de Siguiri. Hier dimanche, les forces de l’ordre ont procédé à des interpellations dans les rangs des personnes suspectes dans ladite localité, y compris le gérant du motel et son épouse, a-t-on appris.

Sur les circonstances de ce décès, un témoin que Guinéenews a joint par téléphone, précise : « c’est dans la nuit du mercredi 5 juin que le corps sans vie d’un Burkinabé, du nom de Youssouf Kaboré, âgé de 45 ans, a été retrouvé tard dans la nuit au motel Hervé. Il est resté en ébats sexuels avec une prostituée et subitement il a poussé un cri avant de rendre l’âme. Et toutes les personnes qui étaient sur place ont fui, y compris son amante de prostituée.’’

Après ce décès, le corps de Youssouf Kaboré a été transféré par le personnel du motel dans le centre de santé le plus proche. Il a été question de voir un médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour en savoir plus sur les conditions de cette mort.

« J’ai reçu le corps qui avait du sang dans la bouche entre les dents. Mais, je déplore le fait que les gens aient touché le corps avant l’arrivée des autorités » a regretté le médecin gendarme, sergent-chef Abdoulaye Bachir Condé.

Selon une source officielle, plus d’une dizaine de personnes suspectes sont aux arrêts dont le gérant et sa femme pour des fins d’enquête.

Ce drame relance, par ailleurs, le débat sur la floraison des lieux de prostitution dans la zone minière de Siguiri.