Le mot d’ordre de grève du SLECG ignoré dans les capitales régionales

0
748

Contrairement à la zone spéciale de Conakry, la grève déclenchée ce mercredi 10 avril par le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) n’a pas été suivie dans les capitales régionales, a constaté Guinéenews© à travers ses différents correspondants locaux.

A Mamou, les enseignants de la plupart des établissements scolaires ont ignoré le mot d’ordre de grève du SLECG. Seul le lycée Grand-Ducal a connu quelques perturbations suite à l’absence de certains enseignants.

C’est le même constat dans la préfecture de N’zérékoré où du lycée Général Lansana Conté en passant par ceux de Félix Rolland Moumié, Alpha Yaya Diallo et les collèges Mohomou, Gonia et Télépoulou, on note la présence effective des enseignants et les élèves dans les salles de classes comme les autres jours.

Dans la matinée de ce mercredi 10 avril à Labé, les écoles publiques et privées grouillent de monde. Élèves et encadreurs ont massivement ignoré le mot d’ordre de grève générale illimitée lancé par le SLECG. A Faranah, le mot d’ordre de grève du SLECG a été totalement ignoré pour cette première journée.

Dans la capitale des agrumes, à Kindia, les cours se sont bien déroulés dans les écoles.

Pour la préfecture de Boké, les cours se sont normalement déroulés dans les écoles.

A Kankan, la grève appelé par le SLECG a été globalement ignoré.