Société Générale Guinée signe une convention de financement de 2 millions de dollars avec la GPC

août 22, 2019 10:01

Le 31 juillet dernier, Société Générale Guinée et l’Agence de Promotion des Investissements Privés ont conclu un partenariat inédit, facilitant l’accès des entreprises nationales aux financements. Ce, à travers des mécanismes de financements appropriés. Ladite convention est entrée dans sa phase d’opérationnalisation enfin.

C’est dans cette dynamique qu’il a été procédé, ce mercredi 21 août 2019, à la signature d’une convention de financement avec la Guinéenne de Prestation et de Construction (GPC). Une entreprise locale opérant dans la sous-traitance pour les entreprises minières. Ledit financement s’élève à hauteur de 2 millions de dollars US.

Sur les critères à remplir pour aspirer à bénéficier de ces financements, la Directrice Générale Adjointe de Société Générale Guinée a indiqué que l’entreprise doit être formalisée en restant institutionnellement dans le cadre des règles et lois qui régissent le pays, avoir ses documents, mais aussi une comptabilité qui permet à la banque de comprendre comment l’entreprise travaille-t-elle, quelles sont ses activités, ses ressources sur la base desquelles la banque peut lui prêter l’argent.

« Nous accompagnons donc la GPC pour acquérir des matériels très importants dans le cadre de son activité. Un accompagnement qui se traduit par une garantie financière qu’on accorde à un fournisseur établi à l’étranger, et qui permet à GPC de récupérer des machines dans un délai qui s’étend sur 30 mois, sans aucun paiement d’intérêt au fournisseur grâce à la garantie de Société Générale Guinée », a expliqué Mme Maïmouna Bah, tout en se déclarant confortable sur les revenus futurs de GPC qui permettront à celle-ci de rembourser le prêt.

Evaluant la portée du financement dont l’aboutissement est l’acquisition des équipements, le Directeur Général de la Guinéenne de Prestation et de Construction, Amadou Kaba a confié que ceci permettra à son entreprise d’être efficace dans l’accomplissement de ses engagements vis-à-vis de ses clients, permettant ainsi d’augmenter de façon significative les revenus de GPC tout en créant davantage d’emplois aux jeunes guinéens.

« Egalement, ça permettra à GPC d’être une entreprise modèle en termes de support minier aux entreprises minières actuelles de la place. Ce qui n’est pas donné à tout le monde. L’accompagnement de Société Générale de Guinée ne peut donc que renforcer la capacité de GPC à intervenir auprès des miniers, à pouvoir honorer ses engagements », a ajouté M. Kaba.

En Afrique, nombreuses sont les conventions à être signées, mais qui ne sont pas suivies d’effet. Par cette démarche donc, l’APIP entend, à travers la GPC, montrer aux entreprises et PME guinéennes qu’il est possible de trouver des financements ici, auprès des structures bancaires classiques, telle que Société Générale Guinée qui s’engage aujourd’hui, de manière innovante, à les accompagner.

« Et la GPC est un exemple très illustratif d’entreprise cent pour cent guinéenne, dirigée par des jeunes qu’il faut encourager », a mentionné Namory Camara, Directeur Général de l’APIP qui a ajouté que cette opérationnalisation de la convention avec SGG va être suivie d’autres opérations à l’avantage des PME et entreprises nationales.

Avec pour mission d’accompagner les entreprises et stimuler l’économie nationale à travers une participation beaucoup plus active des entreprises locales par le biais de la formalisation, l’APIP est le guichet unique de l’investisseur. Cette agence entièrement digitalisée permet à l’ensemble des intervenants dans le processus de création d’interagir à partir de leurs bureaux.

Disposant d’une base de données de plus de 40.000 entreprises et créant en moyenne 8.500 entreprises par an, elle ambitionne de se rapprocher davantage de la diaspora guinéenne en permettant à celle-ci de créer son entreprise à partir de l’ambassade de sa circonscription. Toute chose qui lui vaut le statut de partenaire privilégié des investisseurs en Guinée.