voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Société : le FNDC choisit une date symbolique pour se relancer

    Le Front national pour la défense de constitution (FNDC) s’apprête à rompre le silence dans lequel il était plongé depuis l’aboutissement du processus de changement constitutionnel. C’est l’information que Guineenews a appris de source proche du mouvement dirigé par Abfouramane Sano.
    C’est une question d’heure. Sauf changement de dernière minute, la première déclaration du front national pour la défense de la constitution (FNDC) est attendue ce lundi 22 mars.

    Symboliquement, « ça coïncidera à la date d’anniversaire du référendum du 22 mars 2020, qui a consacré le tripatouillage de la constitution », précise notre source. Et de rappeler que le FNDC a profité de « la trêve observée » pour mener des réformes stratégiques en son sein.

    A propos des nouvelles orientations, notre interlocuteur confie que sans renoncer au combat contre le troisième mandat, le FNDC intègre les préoccupations d’ordre social. Entre autres, « le mouvement redevient purement social. Sans partis politiques à l’intérieur », explique-t-il. Précisant que ce n’est pas une cassure entre la société civile et les formations politiques membres, mais une sorte de consensus longuement négocié entre les deux camps.

    Parmi les arguments développés par l’aile de la société civile pour réussir à convaincre les politiques, c’est le fait que « les problèmes qui assaillent les Guinéens actuellement sont d’ordre social pour la plupart », explique-t-il. Enumérant en guise d’exemple, la cherté de vie, les casses actuelles dans les opérations de déguerpissement des emprises des voies publiques en cours.

    Par ailleurs, notre source précise que la situation des détenus politiques restent également une priorité.

    A la question de savoir si Abdourahmane Sano reste toujours le coordinateur du FNDC en dépit de la contestation récemment entendue le concernant, notre source répond par l’affirmative. Et d’ajouter que « ce qui change c’est la concentration sur les enjeux nationaux, l’injustice, la justice sociale, la démocratie. C’est aussi une recommendation des citoyens à la base. Les antennes ont exiger d’oublier de faire focus sur le quotidien du guinéen.  Le panier de la ménagère ».
    Nous y reviendrons.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE