SOGUIPAH : Mariama Camara passe le témoin au nouveau directeur général Michel Beimy

0
2154

Michel Beimy ancien directeur national adjoint des impôts, a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de directeur générale de la SOGUIPAH (Société Guinéenne de Palmier à Huile et d’Hévéa) ce mardi 12 février à Coleyah dans la commune de Matam.

Avant de passer la main à son successeur, Mariama Camara, la ministre de l’Agriculture et également ancienne directrice générale de SOGUIPAH a rappelé qu’elle a gravi tous les échelons de 1989 à 1990 avant d’être DGA puis la DG de SOGUIPAH.

« De 1989 à 1990, j’ai commencé ma carrière par être la responsable filière de corps gras. J’ai été coordinatrice avant de devenir directrice générale adjointe puis directrice générale. Etant  la directrice générale de la SOGUIPAH, j’ai bénéficié de la très haute confiance du président de la République, qui m’a appelé à ses côtés en me nommant ministre de l’Agriculture », a-t-elle rappelé.

Hadja Mariame Camara a invité ses anciens collaborateurs à redoubler d’efforts pour préserver les acquis qu’ils ont obtenus ensemble durant des années. « Je vous exhorte de continuer à être déterminés dans le travail comme toujours.  Il s’agit de votre dynamisme dans  le travail, de la persévérance et surtout le grand patriotisme dans le courage », a-t-elle lancé.

Dans la même enseigne, elle a conseillé son prédécesseur d’être à l’écoute des travailleurs et de ne rien entreprendre sans eux. « Ils sont bons et connaissent leur travail. Quant à moi, ministre de l’Agriculture, pure produit de SOGUIPAH, je serai à vos côtés pour aller de l’avant…», a-t-elle promis.

Dans son allocution de circonstance, le nouveau DG de la SOGUIPAH a vivement remercié le chef de l’Etat Alpha Condé pour sa confiance placée en sa modeste personne avant de magnifier la bravoure de celle qu’il appelle sa « maman », la ministre de l’Agriculture. « Vous êtes un symbole du leadership féminin et un modèle du développement rural. Je remercie tous travailleurs de la SOGUIPAH,  les populations de Guécké et de Bignamou qui ont bien voulu accompagner ma chère maman tout au long du périple au bout duquel, elle a consenti de gros efforts en vue de faire de la SOGUIPAH, une référence dans notre pays et dans la sous-région », a-t-il fait savoir.