SOGUIPAH : Trois mois sans salaire, le cri du cœur des femmes au président Alpha Condé

0
432

Après avoir passé trois mois sans salaire, les femmes de la Société Guinéenne de Palmiers à huiles et l’Hévéa (SOGUIPAH) ont lancé ce vendredi 21 février un cri de cœur au chef de l’Etat Alpha Condé, a-t-on constaté au siège de la société à Coléah dans la commune de Matam.

« Aidez-nous monsieur le président de la République à recevoir nos salaires de trois mois », a lancé une manifestante. A sa copine de renchérir en ces termes : « Nous sommes des mères de famille, que le chef de l’Etat Alpha Condé dise à notre directeur général de payer nos salaires. C’est une prière que nous formulons auprès de vous. »

Dans la foulée, une autre prêche : « Nous prions le président de la République qu’il intervienne pour que nous rentrions en possession de nos salaires. Nous sommes fatiguées, nous sommes sur le point de mourir. »

A sa camarade de se lamenter : « Il y a trois mois que nous ne sommes pas payées. Nos enfants ne partent pas à l’école. Que le président de la République écoute nos cris de cœur afin qu’il nous aide. »

Il faut par ailleurs rappeler que les travailleurs de la SOGUIPAH ont investi le mardi dernier les locaux de leur bureau de Conakry. Ils réclamaient le non-paiement de trois mois de salaires par la direction générale de l’entreprise, depuis ce le bureau reste verrouillé. Ils réclament également des avantages qui ont été supprimés depuis 2014.