SOGUIPAH : Trois mois sans salaire, le cri du cœur des femmes au président Alpha Condé

0
775

Après avoir passé trois mois sans salaire, les femmes de la Société Guinéenne de Palmiers à huiles et l’Hévéa (SOGUIPAH) ont lancé ce vendredi 21 février un cri de cœur au chef de l’Etat Alpha Condé, a-t-on constaté au siège de la société à Coléah dans la commune de Matam.

« Aidez-nous monsieur le président de la République à recevoir nos salaires de trois mois », a lancé une manifestante. A sa copine de renchérir en ces termes : « Nous sommes des mères de famille, que le chef de l’Etat Alpha Condé dise à notre directeur général de payer nos salaires. C’est une prière que nous formulons auprès de vous. »

Dans la foulée, une autre prêche : « Nous prions le président de la République qu’il intervienne pour que nous rentrions en possession de nos salaires. Nous sommes fatiguées, nous sommes sur le point de mourir. »

A sa camarade de se lamenter : « Il y a trois mois que nous ne sommes pas payées. Nos enfants ne partent pas à l’école. Que le président de la République écoute nos cris de cœur afin qu’il nous aide. »

Il faut par ailleurs rappeler que les travailleurs de la SOGUIPAH ont investi le mardi dernier les locaux de leur bureau de Conakry. Ils réclamaient le non-paiement de trois mois de salaires par la direction générale de l’entreprise, depuis ce le bureau reste verrouillé. Ils réclament également des avantages qui ont été supprimés depuis 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.