Sport : émerveillé par l’évolution du Stade de Hafia, Bantama exhorte KPC à accélérer les travaux pour être dans le schéma de la CAN 2025

0
983

Le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a effectué ce samedi 12 décembre a effectué une visite sur les chantiers du stade d’entraînement du Hafia FC à Nongo.

Au terme de la visite, le ministre d’Etat, Sanoussy Bantama Sow, a affirmé être impressionné par la qualité des travaux mais aussi par la rapidité avec laquelle les travaux ont été exécutés.

« Quand nous avons rencontré le président du Hafia Football Club, nous avons discuté de ce qu’il faut pour maintenir le nom de son Club Hafia FC. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser un terrain d’entraînement qui porte le nom de Hafia Football », a-t-il rappelé.

Poursuivant, le ministre Sanoussy Bantama Sow a affirmé qu’il a toujours informé sur le niveau d’avancement des travaux par personnes interposées.

« Ma présence aujourd’hui est de voir effectivement le niveau d’avancement des travaux. J’avoue que je suis très impressionné par la qualité des travaux et la rapidité avec à laquelle ils ont été exécutés. C’est loin des fausses promesses ! Ce qui a été dit, c’est ce qui est en train d’être fait sur le terrain », a-t-il indiqué.

Etant le premier responsable des Sports en Guinée, le ministre Sow a déclaré qu’ils ne peuvent que féliciter le groupe GUICOPRES tout en encourageant son président. « La Guinée, sous le leadership du président Alpha Condé, s’est inscrite dans la vision d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2025. Rassurez-vous qu’on ne peut pas réaliser un tel bijou sans qu’il ne soit programmé dans le dispositif de la COCAN 2025. Nous demandons au promoteur Kerfala ‘’KPC’’ Camara d’aller encore plus vite afin que nous puissions inscrire cette infrastructure dans le schéma de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations », a-t-il exhorté.

En outre, il a souligné qu’on ne peut pas parler du développement du sport sans l’existence des infrastructures sportives. « Avec ce que nous sommes en train de voir à Khorira, (…) et ici au stade de Nongo, je suis persuadé que dans 10 ans, la Guinée n’aura rien à envier à un autre pays sur le plan d’infrastructures sportives », a-t-il annoncé.

Dans la même logique, le ministre Sow a rappelé que le Hafia Football Club est un mythe dans le football africain. « Le Hafia a fait danser le peuple africain sur le plan du football. Tout bon guinéen doit se battre pour que ce nom ne disparaisse pas », a-t-il lancé.

Le Président Directeur Général (PDG) Kerfala ‘’KPC’’ Camara a commencé son intervention par un adage soussou qui dit ceci : ‘’quand quelqu’un te lave le dos, il faut aussi pouvoir te laver le ventre’’.

« Le ministère m’a aidé en me lavant le dos. Il m’a porté confiance à travers le chef de l’Etat Alpha Condé en mettant à ma disposition deux hectares de terrain pour le viabiliser au profit de la jeunesse guinéenne et pour le Hafia Football Club. Après huit mois, le ministre Sanoussy Bantama Sow a décidé de venir voir l’évolution des travaux. Il part très satisfait et moi aussi, je suis très content du fait qu’il soit satisfait de la qualité de mes travaux », a expliqué KPC qui a annoncé la fin des travaux pour le mois de mars 2021. « Nous nous sommes fixés comme objectif de rendre le stade opérationnel fin mars 2021 », a-t-il promis.

Dans la même logique, KPC a fait savoir qu’il y a beaucoup d’espaces libres à Nongo qui appartiennent au ministère des Sports. « Lors de notre entretien à l’occasion de la visite de la société ISIS, le ministre et moi avons décidé de mettre en place les villages CAN au niveau de la zone de Nongo. D’ailleurs, c’est ce que le ministre Bantama Sow vient de réitérer encore. J’ai donné tout mon engagement et toute ma volonté à accompagner le ministère dans ce sens. Il suffit tout simplement qu’une collaboration formelle soit signée entre le département des Sports et mon groupe GUICOPRES… Contrairement aux autres CAN passées dans d’autres pays, la Guinée veut éviter de mettre les footballeurs dans les mêmes hôtels fréquentés par d’autres clients. C’est ce qui pose problème aujourd’hui parce qu’il y a certains joueurs qui sortent de leurs chambres pour aller voir un parent à côté ou n’importe qui. Mais avec le village CAN, cela n’est pas possible. Parce que n’y seront présentes que les délégations officielles des pays qui viendront pour participer à la compétition. »

Parlant du stade d’entraînement du Hafia Football Club, KPC a précisé qu’il compte en tout six vestiaires au niveau de la tribune couverte dont quatre appartiennent aux équipes professionnelles.

« Au niveau du gradin, il y a deux vestiaires pour les équipes qui viennent s’entraîner et lors des petites compétitions. Il y a des salles de massage, de fitness, de l’infirmerie, le bureau des arbitres, des latrines des deux côtés de la tribune couverte et les deux côtés du gradin. Il y a toutes les commodités d’un stade pour être homologué par la FIFA. En tout, il y a 5 500 à 6 000 places assises. Si on ajoute les places debout, nous pouvons aller jusqu’à 10 000 places…», a-t-il expliqué.

Lire vidéo: