Syli national : Didier Six a-t-il besoin d’Oumar Sako de l’Asec ?

0
1274
Présenté comme un trophée de guerre par le sélectionneur national Didier Six et le manager général Ali Touré après un séjour à Abidjan, le défenseur central de l’Asec Mimosas, Oumar Sako (23 ans, 1m90) est loin d’être le renfort défensif recherché en équipe nationale de Guinée, du moins si l’on croit aux témoignages de certains journalistes et techniciens ivoiriens. Crédit photo : Orangefootballclub.
Le maillon faible de l’équipe nationale de Guinée est connu de tous depuis un certain temps. Présentement, le Syli national n’est pas en manque de défenseurs centraux de qualité. Par contre, il y a un réel besoin de trouver un back droit solide pour rendre la ligne défensive plus forte et complète. Au lieu de partir à la recherche d’un arrière droit de haut niveau, Didier Six est allé discuter avec un défenseur central qui évolue dans un championnat national plus faible que celui de la Guinée.

Passé par l’AS Tanda, le défenseur central de l’Asec Mimosas d’Abidjan Oumar Sako est la «trouvaille» de l’actuel sélectionneur national de la Guinée. En Côte d’Ivoire même si personne ne nie ses qualités, ses lacunes ne passent pas non plus inaperçues. «Nous l’avons eu lors d’une détection que nous avons organisée en 2015 à Abidjan. Il est dur sur l’homme. Par contre, il est très lent et n’a pas une très bonne relance», témoigne Issac Fofana, un technicien ivoirien que nous avons rencontré à Bruxelles.

«Un défenseur central très athlétique et fort physiquement. Il a beaucoup progressé cette saison surtout dans le sens de la lecture de jeu pour compenser son manque de vitesse», explique Fernand Dédeh, journaliste sportif, ancien Chef Département Sport de la RTI.

«Il est athlétique, un bon jeu de tête, une bonne lecture de jeu et une technique au dessus de la moyenne. Il compense son manque de vitesse par le sens du placement. Il est bien plus proche d’Éric Bailly qu’Ismaël Traoré dans le style défensif. Il est propre dans ses interventions. Il est l’un des meilleurs du championnat. Il doit progresser dans son agressivité et l’anticipation des actions», analyse Del Pizzo Guitey journaliste sportif à sport-ivoire.ci.

Les deux journalistes sportifs sont d’accord sur le fait que le défenseur central de l’Asec n’a pas encore le niveau pour jouer en équipe nationale A de la Côte d’Ivoire. «Pour jouer en équipe nationale de Côte d’Ivoire, il doit bosser plus. Sinon, c’est limite pour le moment», précise Fernand Dédeh.

«Il devrait se battre avec les A’ d’abord. L’équipe nationale A de Côte d’Ivoire est loin pour lui à cause notamment de la concurrence. Tu as derrière des garçons tels que Comara Cheick et Simon Deli qui se cherchent une place en l’absence d’Éric Bailly. Il y a du monde», note Del Pizzo Guitey.

En plus des jeunes défenseurs qui évoluent dans le championnat national guinéen de Ligue 1 dont certains méritent aujourd’hui une chance en équipe nationale A, présentement le sélectionneur national guinéen a sous la main comme défenseurs centraux, Julien Jeanvier, Simon Falette, Sekou Condé, Florentin Pogba et Mickael Dyrestam pour ne citer que ceux-ci en attendant le retour sur blessure d’Ibrahima Sory Conté et de Mohamed Ali Camara. Du coup, il y a aucune urgence à ce poste là à moins que Didier Six ramène mieux que ce qu’il a trouvé en Côte D’Ivoire où il se dit qu’il aurait le même agent qu’Oumar Sako.

S’achemine-t-on vers un conflit d’intérêt similaire à celui qu’on a venu quand Paul Put l’entraîneur sortant avait les mêmes agents que son gardien Ibrahim Koné ?