Syndicat-Etat : enfin, le comité mixte composé uniquement que de SLECG et de USTG

0
1752

Le gouvernement et les membres du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et celui de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) se sont retrouvés ce jeudi 24 janvier à la Fonction Publique pour mettre en place une commission mixte composée de SLECG, USTG et gouvernement pour assainir le fichier des fonctionnaires de l’Education.

Au sortir de la rencontre qui a pris plus de cinq heures d’horloge, Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’USTG qui conduisait la partie syndicale a annoncé qu’ils (syndicat-Etat) se sont mis d’accord sur la composition dudit comité de 20 membres, 10 pour l’Etat et les 10 autres (SLECG-USTG).  Lisez !

« Nous (syndicat et Etat) sommes aujourd’hui tous sur l’axe du respect du protocole d’accord signé le 10 janvier dernier en son point 2 qui consiste la mise en place d’une commission mixte composée du gouvernement et de syndicat. Nous avons discuté de la composition de cette commission et l’arrêté qui va le réglementer. Il y a 20 membres au total dont 10 de la partie syndicale et 10 de la partie gouvernementale. Nous avons discuté de tous les autres aspects et nous attendons que les autorités prennent l’acte qui sied pour que le travail puisse commencer. Il n’y a que l’USTG et SLECG qui composent la partie syndicale. Il s’agit de nettoyer le fichier du personnel de l’Education en dénichant les cadres véreux. C’est une forme de lutte contre la corruption dans notre pays. Nous allons découvrir tous les fictifs qui alimentent certaines poches pour permettre aux enseignants d’améliorer leur condition de vie et de travail. »