Télimélé : a peine intronisé, le nouveau Kountigui égrène une série de doléances au gouvernement

décembre 21, 2018 7:53

L’intronisation du tout nouveau Kountigui (en langue du terroir maoudho gorol) de la préfecture de Télimélé a eu lieu ce vendredi 21 décembre à son domicile  à M’Balia dans le quartier Missidé.

C’était en présence du ministre d’État à  l’Environnement, des Eaux et Forêts, des responsables religieux de la place, des autorités préfectorales et communales, des sages et d’une marée humaine venue pour la circonstance.

Fils de Thierno Ibrahima Bah et de Kadidiatou Diallo, Elhadj Mamadou Falilou Bah est né en 1945 et est originaire de la grande famille de Singuéléma, du village de Soïdhé dans la commune urbaine.

Dans sa brève allocution, le secrétaire préfectoral des affaires religieuses a rappelé l’importance et la portée de cette cérémonie avant d’affirmer que ce choix n’a pas été fortuit ni un fruit de hasard.

« Aujourd’hui, nous rendons grâce à Dieu, le Tout Puissant qui nous a accordé la chance et la force nécessaire de nous retrouver ici pour cette cérémonie et surtout en présence d’un ministre d’État. Ce Kountigui que vous voyez devant vous est l’émanation de tous les citoyens de Télimélé. Et il a la lourde responsabilité morale d’être le Papa à tout le monde pour le bien-être des Télimélekas », a affirmé Elhadj Amadou Oury Télibofi Diallo, visiblement très satisfait.

Par ailleurs, les messages de paix et de cohésion nationale, le problème de l’énergie, la reconstruction de la grande mosquée centrale ainsi que la promotion des fils de Télimélé ont été les points saillants de l’intervention du nouveau Kountigui.

Pour sa part, le nouveau Kountigui, Elhadj Mamadou Falilou Bah, haut perché sur son divan et vêtu de leppi (tissu fait en coton, ndlr) comme le veut la tradition du Fouta Djallon a affirmé : « la paix et la cohésion nationale est l’épine dorsale pour le développement d’un pays. J’y suis profondément attaché. J’exhorte tous les fils du pays à s’investir dans ce cadre. A travers vous Monsieur, le ministre d’État, nous souhaitons du fond de nos cœurs que Télimélé soit branché au barrage de Souapiti en construction, que ses fils soient promus dans les postes de ministres, gouverneurs, préfets, sous-préfets, ambassadeurs et la reconstruction de la mosquée centrale qui ne parvient plus à contenir les fidèles musulmans ».

La cérémonie a pris fin par des  prières et bénédictions pour que règnent la paix et la quiétude sociale dans le pays.