voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Télimélé: privés de primes d’incitations, les responsables d’écoles empêchent la tenue des cours

    Ce vendredi,29 janvier 2021, les cours n’ont pu avoir lieu à Télimélé  à cause de la fermeture des écoles par leurs responsables et encadreurs   qui ne perçoivent pas les primes d’incitations, a-t-on constaté sur place.
    Ce matin  les élèves en grand nombre comme à l’accoutumée et certains enseignants en situation de classe ont rallié leurs écoles respectives mais la quasi totalité étaient fermées par les premiers responsables.
    Du lycée Leywedou au collège de Dara en passant par les collèges Kolly, Alik, les écoles primaires du centre,de Mindia,de Missidé ,de Barkéré,partout, les élèves rôdaient au dehors et les cours n’ont pu avoir lieu.
    Le collège privé Alik qui a voulu se soustraire de ce mouvement a reçu des jets de pierres et les élèves ont été aussitôt libérés pour éviter l’enlisement de la situation.
    Interrogé sur les motivations de cette grogne spontanée, le censeur du lycée Leywedou Mamadou Bobo Diallo nous a confié:<< Ce mouvement n’est ni politique, ni syndicale mais plutôt c’est une façon pour nous d’exprimer notre mécontentement du fait que nous, encadreurs et directeurs d’écoles, nous ne percevons pas les primes d’incitations. Il ya beaucoup parmi nous qui sont en situation de classe, cumulés aux travaux de direction, donc nous sollicitons que cette mesure soit revue et élargie à tout le monde.>>a-t-il martelé.
    A la direction préfectorale de l’éducation, c’est la stupéfaction totale car n’ayant pas été informé de cette situation par voir officielle :<< En tant que directrice préfectorale de l’éducation de Télimélé, je fustige le comportement des directeurs d’écoles et responsables d’établissements qui n’ont pas trouvé mieux que de fermer les écoles et livrer les enfants à la rue en les privant des cours alors que les enseignants primés étaient prêts à travailler convenablement. Il faut que ces attitudes cessent et j’exige que les écoles soient réouvertes le plus tôt que possible>>, a affirmé Hadia Mariama École Diallo.
    Reste à savoir jusqu’où ils comptent aller dans leurs revendications.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE