Tension à Komodou/Kérouané: une dizaine d’interpellations signalées dans les rangs des opposants au maire

avril 16, 2019 7:39

Dans la nuit du lundi 15 à mardi 16 avril, la brigade de la gendarmerie territoriale de Kérouané et l’Escadron mobile de Kankan ont procédé à l’interpellation d’une dizaine de personnes à Komodou, une commune rurale située à environ 50km de Kérouané-centre, apprend-on.

A en croire N’Faly Konaté, un citoyen de la localité, ces personnes arrêtées dont le candidat de la liste indépendante, Fantacinè Konaté se seraient opposées à la tenue de la première session communale du nouveau bureau exécutif mis en place à l’issue des dernières élections. Une session que les Conseillers ont dû délocaliser dans le district de Frandou, à 5km du chef-lieu de Komodou pour raison, dit-on, de sécurité. C’est pour donc restaurer l’autorité de l’Etat que plusieurs personnes ont été interpellées avant d’être déférées à Kérouané, nous confie une autre source.

Interrogé par Guinéenews sur les raisons de ces arrestations, le commandant de la gendarmerie territoriale de Kérouané, n’a souhaité faire aucun commentaire. Toutes nos tentatives d’entrer en contact avec les autorités préfectorales et sous-préfectorales, sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.

 Faut-il par ailleurs rappeler que depuis l’installation du bureau communal de Komodou, qui a été émaillée de violences ayant fait quatre blessés dont le sous-préfet d’alors et plusieurs cases et maisons incendiées, il règne un climat de méfiance totale entre les supporteurs et adversaires du maire élu (un candidat du RPG qui a raflé 16 sièges contre 5 pour le candidat indépendant de l’Union Pour le Progrès de Tron).

Depuis cette vague d’arrestations, un calme précaire règnerait actuellement dans la localité de Komodou.